Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Hôpital du Mali : Dans la constance - 15/11/2019 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’établissement délivre des soins de qualité avec de grands spécialistes qui travaillent en symbiose avec la mission médicale chinoise. Il reste un motif de satisfaction. Au moment où un climat de défiance et de scepticisme semble couvrir nos établissements hospitaliers d’un épais rideau sombre, certains d’entre eux restent pourtant dans la conscience des malades et autres usagers comme une référence et un motif de satisfaction.

L’Hôpital du Mali garde le leadership en matières de soins de 3è référence. Cet établissement hospitalier de la rive droite du district de Bamako dispose de bonnes compétences avec comme cerise sur le gâteau une équipe médicale chinoise de pointe, des équipements ultramodernes, et une administration au sérieux avéré. L’établissement a tenu, hier, la 16è session de son conseil d’administration dans les locaux de l’Institut National de Santé Publique (INSP).

La cérémonie était dirigée par le président du conseil d’administration de l’établissement, Dr Bassidiki Traoré, en présence du directeur général de l’Hôpital du Mali, Ousmane Attaher Dicko. Les administrateurs ont opiné sur le rapport d’activités de l’exercice 2019 à mi-parcours, le projet de budget de l’année 2020. Ils se sont aussi prononcés sur la nouvelle tarification.

Les malades et autres usagers, voire le grand public, admettent la nécessité d’un accompagnement soutenu des hôpitaux publics par l’état à travers la tutelle pour leur permettre de sortir de l’impasse, en tout cas pour certains d’entre eux. Pour le cas précis de l’Hôpital du Mali, nos compatriotes sont en droit de lui tresser des lauriers pour la rigueur de son administration, la qualité de l’accueil et des soins qui y sont délivrés. Cette structure hospitalière est, aujourd’hui, une des rares satisfactions des malades et autres usagers et reste dans le sens de la marche, et cela nonobstant les grandes difficultés que connaissent pratiquement tous les centres hospitalo-universitaires (CHU).

L’Hôpital du Mali a été particulièrement sollicité en 2019, en attestent les statistiques. Il a réalisé 18.226 consultations externes, 58.664 examens de laboratoire, 3.382 examens de scanner et 286 examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM), un appareil de diagnostic plus performant que le scanner. En outre, l’établissement hospitalier a réalisé 833 interventions chirurgicales et enregistré 2.159 hospitalisations.

Pour le président du conseil d’administration, l’Hôpital du Mali attend des évènements heureux, notamment son chantier d’extension en phase de finition, la réalisation du service d’angiographie, de la chirurgie œsophagienne dans le cadre d’une convention avec l’ONG française «Terre des Hommes ». Mais Dr Bassidiki Traoré demeure également conscient de certains problèmes qui dépassent les compétences de l’hôpital. à ce propos, il a énuméré l’insuffisance de personnel subalterne, de ressources financières, et la grève des bi-appartenants qui a perturbé un moment donné le fonctionnement de l’hôpital.

Le directeur général de l’hôpital a annoncé qu’il sera soumis aussi aux administrateurs, les résultats de l’évaluation du projet d’établissement qui est un instrument de planification. Ousmane Attaher Dicko a souligné que les résultats sont satisfaisants. Il a précisé que 83% des objectifs ont été atteints en termes de consultations externes, 93% des prévisions d’hospitalisations, 99% des prévisions en termes d’interventions chirurgicales. Selon le premier responsable de l’Hôpital du Mali, pour les activités de laboratoire, les prévisions ont été dépassées avec 120%. Pour l’IRM, il y a eu un taux de réalisation de 88%, et de 119% pour le scanner. Il a aussi fait ressortir les efforts du centre de radiothérapie qui a pris en charge, au cours du premier semestre de l’exercice en cours 129, des malades atteints de cancer (toutes localisations confondues).

Le directeur de l’établissement hospitalier a aussi évoqué quelques difficultés liées à la maintenance, à l’insuffisance des ressources financières, avant d’évoquer avec une pointe d’espoir les perspectives, notamment l’achèvement du grand chantier d’extension avec une nouvelle réanimation, un nouveau service des urgences qui permettra au personnel de se déployer et de faire encore mieux ce qu’on attend de lui. Pour ce qui concerne la collaboration avec l’équipe médicale chinoise, il a reconnu que les praticiens de l’hôpital travaillent en symbiose avec les médecins chinois qui y officient.

L’Hôpital du Mali est un fleuron de la coopération sino-malienne qui, a ouvert ses portes en septembre 2010. Les administrateurs ont eu une pensée pieuse pour le premier directeur de l’établissement, Dr Mamadou Adama Kané qui s’est éteint en mars dernier.

Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !