Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Analyses biomédicales : Hisser un maximum de techniciens de laboratoire au top ; cette formation permettra d'améliorer les qualifications des structures de l'intérieur du pays - 03/10/2007 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La formation continue est une exigence dans quasiment toutes les professions. Elle l'est encore plus pour les techniciens de laboratoire car la moindre erreur de ces artistes des éprouvettes peut s'avérer fatale à leur client. Le centre Charles Mérieux le sait qui organise depuis lundi dans ses locaux, sa toute première session de formation supérieure diplomante de techniciens de laboratoire dénommée "BAMS". Elle durera 8 mois. La cérémonie d'ouverture, présidée par Daba Diawara, le secrétaire général du ministère de la Santé, s'est déroulée en présence du Dr Youssouf Issabré, le directeur du centre Charles Mérieux et de nombreux professeurs.

Le centre Charles Mérieux est engagé dans un partenariat privé-public avec le gouvernement. Cette collaboration est destinée à améliorer les capacités de nos laboratoires d'analyses médicales en vue de rendre le diagnostic biologique accessible sur tout le territoire.

Le centre a fait appel à l'École supérieure des techniciens en biochimie biologie de l'université catholique de Lyon en France qui dispose d'une expertise avérée dans le domaine pour renforcer les capacités de nos techniciens de laboratoire. Un concours a été ouvert auquel les techniciens nationaux et ceux des pays voisins, ont postulé. Le centre reçu 85 candidatures sur lesquelles il a retenu 25 pour 15 places à pourvoir.

Parmi les candidats sélectionnés pour la formation figurent des techniciens de laboratoire de différents centres de santé de référence (Csref) de l'intérieur notamment Bafoulabé, Kidal Sikasso, Teninkou, Mopti, Diré et du Burkina.
Daba Diawara a expliqué que son département avait accepté la mise en congé de formation des auditeurs maliens et leur engagement à revenir dans leurs services d'origine afin d'améliorer la qualité des analyses biomédicales. Cela témoigne du souci de doter les laboratoires des régions de personnel qualifié et fidélisé, l'objectif étant de réduire le déséquilibre dans la qualité du diagnostic biologique existant entre Bamako et les laboratoires de l'intérieur.
Le centre Charles Mérieux est un exemple de qualité dans le domaine du diagnostic biologique pour toute l'Afrique, notamment la région ouest-africaine. Il dispose d'un laboratoire répondant aux normes internationales en matière de diagnostic.

Le Dr Youssouf Issabré qui a fait un bref survol du partenariat noué avec le gouvernement, a explicité les raisons qui justifient la formation. Le centre, sur la base d'une enquête menée dans les différentes localités du pays sur financement de l'Union européenne, a noté un besoin crucial de formation des techniciens de laboratoire, a expliqué le directeur de Charles Mérieux. Celui-ci a également expliqué que le diagnostic est la clé de la réussite de la thérapie avant d'annoncer l'arrivée à Bamako ce 24 octobre, du directeur général de la Fondation Mérieux de Paris.

Cette formation dispensée par des formateurs français et maliens, est entièrement financée par le projet "Action Bio-Mali".
Le projet BAMS s'étendra jusqu'en 2012 et sera financé par la Fondation Mérieux. Mais la représentation malienne entend solliciter d'autres bailleurs de fonds pour les prochaines années afin de pouvoir prendre en compte un plus grand nombre de candidats.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !