Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Le ministre de la Santé à Ségou : des progrès encourageants sur le terrain - 23/04/2008 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Malgré quelques contrastes locaux, la région confirme globalement une amélioration de la qualité des soins. Le ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré, revient d'une tournée de quatre jours dans la région de Ségou. Il y a évalué la mise en œuvre du Programme de développement sanitaire et social (Prodess) et vérifié les conditions de travail du personnel socio-sanitaire et l'état des équipements de la région.

Oumar Ibrahima Touré était accompagné par des représentants de partenaires techniques, notamment le chef de file de ceux-ci, Robert Oliver du PAM, et le représentant de l'Organisation mondiale de la santé, Mme Diallo Fatoumata Binta Tidiane.
A Barouéli, première étape de cette visite, le ministre a constaté les efforts accomplis par le centre de santé de référence (Csref) pour améliorer les indicateurs de santé. Le centre alimenté par un panneau solaire et un groupe électrogène connait néanmoins un problème d'électricité.

Au Csref de Ségou, les conditions de travail tranchent nettement avec celles de Barouéli. Le centre dispose, en effet, d'un service de contrôle de qualité de l'eau. Mais il ne possède pas de bloc opératoire et expédie ses urgences à l'hôpital Niankoro Fomba qui constitue le dernier niveau de référence en matière de soins. Cet établissement hospitalier a une unité performante de prise en charge de la mère et de l'enfant : "le pool mère-enfant". Il a néanmoins grand besoin d'un traumatologue pour s'occuper notamment des accidentés de la route et d'une banque de sang pour faire face aux hémorragies qui constituent la première cause de mortalité maternelle dans la région. Un pédiatre et un dentiste seraient aussi les bienvenus.

30 A 60 Accouchements par mois : Dans le cercle de Macina, le ministre Touré a visité le Cscom central qui progresse péniblement vers les objectifs à atteindre. Le Csref de Macina qui enregistre en moyenne 30 à 60 accouchements par mois est dans un état vétuste. Il bénéficiera d'une rénovation, a promis le ministre.
A Niono, les travaux de mise à niveau du Csref ont commencé sur financement du budget d'État pour un montant de plus de 448 millions Fcfa. Cette somme permettra de réhabiliter les bâtiments et d'en construire d'autres. Les travaux accusent un retard sur le délai d'exécution consommé à 95%. Motif invoqué : le non paiement du premier décompte à l'entreprise qui aurait travaillé sur fonds propres jusque là.

Dans cette localité, les indicateurs enregistrés par le jeune médecin Oumar Sangho et son équipe du Csref connaissent une progression continue. Le taux de couverture en BCG est de 102% contre 87 et 90% en 2005 et 2006. Le taux de couverture en consultation prénatale (CPN 1) donne également satisfaction avec 109% de couverture contre une prévision de 100%. Mais les couvertures en CPN 2 et CPN3 restent en deçà des prévisions.

A Markala, Oumar Ibrahima Touré a pu apprécier la collaboration sino-malienne. Une équipe médicale chinoise accompagne le personnel dans l'amélioration des indicateurs de santé de la région en général et du district sanitaire de Markala en particulier. Au Csref de Markala, ancien hôpital secondaire, on effectue près de 3 accouchements par jour et toutes les analyses ou presque sont effectuées au laboratoire. En projet : une connexion internet pour mettre en réseau les différents Cscom couverts par le district sanitaire de Markala.
Les Cscom et Csref de Tominian, San et Bla qui ont constitué les dernières étapes de la tournée du ministre Touré, enregistrent une progression des indicateurs de santé, donc de la mise en œuvre du Prodess.

La présentation de la carte sanitaire de Ségou par le directeur régional de la santé, Alassane Balobo Dicko, fait ressortir pour ces dernières années, une constance dans les progrès. L'accessibilité géographique aux soins de santé dans un rayon de moins de 15 kilomètres a suivi une courbe ascendante de 2005 à 2007. Elle est passée de 70 à 76% pour atteindre l'année dernière 87%. La région a déployé des efforts pour concrétiser de grandes décisions comme la gratuité de la césarienne, des antirétroviraux (ARV) pour les personnes vivant avec le VIH/Sida et des combinaisons thérapeutiques à base d'artémisinine (CTA) pour les enfants de 0 à 5 ans. Ainsi le taux de césarienne est passé de 19,07 % en 2005, à 33,5% en 2007. Pour la même période, le cumul des malades bénéficiant des ARV a progressé de 1 085 à 1 568.

Les doléances présentées au ministre Touré portent sur le manque de personnel, le retard de salaires qui culmine parfois à 36 mois pour certains agents recrutés sur fonds PPTE, le renforcement du plateau technique, l'acquisition d'ambulances et d'autres moyens logistiques, les problèmes de morgue dans les localités de San et Bla.

17 milliards investis dans la région. A la réunion de synthèse de la mission, un chronogramme de réalisations couvrant la période 2008-2010 a été proposé pour la région. Ce document qui représente une sorte de feuille de route, définit les responsables chargés de la mise en œuvre des solutions et les délais accordés. Sur le terrain, le ministre a pu apporter des réponses concrètes à certains problèmes posés. Ainsi certains Csref qui ont besoin d'ambulances seront pourvus sur la dotation 2008 du département de la Santé. En outre, le besoin de morgue présenté par le Csref de San trouvera sa solution dans la construction du nouveau centre.

Oumar Ibrahima Touré a rappelé la nécessité pour le personnel socio-sanitaire de réussir le virage de la télé médecine, de l'informatique médicale, de la qualité des soins, de la transplantation d'organes et du renouveau de l'action publique qui était au cœur de ses propos dans les localités visitées. Il a invité le personnel à respecter la déontologie médicale dans le cadre de cette action, avant d'exprimer sa détermination à poursuivre sans relâche la construction des infrastructures et leur équipement. Il a aussi rappelé qu'en 2007, 17 milliards de Fcfa ont été dépensés pour les infrastructures, les équipements, la logistique et les moyens de communication. Ce sont 20 milliards que le département prévoit d'investir cette année dans la région, a annoncé le ministre Touré.
Les partenaires techniques et financiers ont promis d'aider à l'exécution des orientations dégagées dans la synthèse de la mission du ministre.

Dans tous les cercles, le ministre a remis un total de 76 motos acquises sur financement de l'Unicef. Ces motos permettront d'accentuer la mobilité des équipes de terrain en stratégie avancée, notamment dans le cadre de la vaccination de routine. Oumar Ibrahima Touré a visité le centre de charité des sœurs de San (un centre confessionnel qui s'occupe des enfants malnutris et malades) et le magasin régional de la Pharmacie populaire du Mali (PPM) dans le cercle de Ségou.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !