Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Surveillance épidémiologique : de nouvelles vigies - 10/12/2008 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une bonne surveillance épidémiologique permet de donner l'alerte en temps utile pour prendre des dispositions propres à circonscrire une maladie à potentiel épidémique. Mais pour installer ce mécanisme, il faut avoir des ressources humaines de qualité. La formation des agents de santé occupe par conséquent une place à part dans le Programme d'appui à la surveillance épidémiologique intégrée (PASEI 2).

Treize agents de santé viennent ainsi d’être formés et ont reçu leurs certificats. La cérémonie s’est déroulée vendredi au ministère de la Santé sous la présidence du ministre Oumar Ibrahima Touré, et en présence de Yves Petillon, le directeur de la coopération canadienne à l’Agence canadienne pour le développement international (ACDI) et de Petit Jean Zerbo, chef du PASEI 2.

15 agents de santé ont subi pendant trois ans cette formation sur le contenu de 5 modules, dispensé en 5 sessions. A l'issue de cette étape, 9 d'entre eux avaient postulé pour la certification en épidémiologie à l'Université Laval du Québec au Canada. En plus de ces 9 agents, 4 autres formés dans le cadre du PASEI 1 et renforcés par une formation à la carte par le PASEI 2, ont également postulé. Au final, ces 13 candidats ont été admis. Ils ont obtenus leurs certificats de surveillance épidémiologique avec des moyennes qui oscillent entre 13,80 et 18,20 sur 20.

Petit Jean Zerbo a expliqué que ces brillants résultats attestaient des capacités intrinsèques individuelles de chaque lauréat, mais aussi des efforts continus de formation et de supervision de l'équipe nationale de formateurs. La formation des ressources humaines, a-t-il précisé à ce propos, intègre les préoccupations de la coopération canadienne. Depuis des années, celle-ci accompagne notre pays dans ce domaine et appuie les initiatives dans le cadre du Programme de développement institutionnel (PDI) et de la formation du personnel paramédical.

Le responsable de la coopération canadienne a constaté que le PASEI a contribué efficacement, depuis une quinzaine d'années, à améliorer l'accès aux services de santé de base au Mali et dans les autres pays où elle intervient.

Le ministre de la Santé a souligné, à cet effet, les efforts de l'Agence canadienne pour le développement international. Celle-ci, à travers les différentes phases du projet d'appui à la surveillance épidémiologique, a contribué à la formation des ressources humaines et à l'équipement des centres de surveillance épidémiologique dans notre pays.
Au delà du plus apporté aux mécanismes de contrôle des endémies ou épidémies, le PASIE 2 a permis d'accroitre l'efficacité du système de collecte, de transmission et d'exploitation des données.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !