Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Assurance maladie obligatoire et Fonds d’assistance médicale : l’ultime étape préparatoire - 19/12/2008 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Trois groupes de travail vont produire outils et mesures permettant de rendre opérationnels ces nouveaux instruments de solidarité. Le processus d’implantation de l'Assurance Maladie Obligatoire (AMO) et du Fonds d'Assistance Médicale (FAM) s’accélère. Les différentes études déjà réalisées et les concertations tenues avec les parties prenantes ont permis d'adopter différents scénarii techniques et organisationnels. De même, les projets de textes y afférents ont été élaborés et discutés avec les partenaires sociaux. Ces textes attendent d'être adoptés par le Conseil des ministres.

Fort de ces avancées, le ministère du Développement social, de la Solidarité et des Personnes âgées, en collaboration avec les parties prenantes, engage l’ultime étape du processus en cours.

Ainsi, trois groupes de travail thématiques viennent d’être constitués. La cérémonie de lancement officiel de leurs activités a eu lieu mardi au Centre international des conférences de Bamako. Elle était présidée par le ministre du Développement social, de la Solidarité et des Personnes âgées, Sékou Diakité. Outre son homologue de la Santé, Oumar Ibrahima Touré, ont assisté à la cérémonie le président du Conseil national du patronat du Mali, Moussa Balla Coulibaly, le secrétaire général de l'Union nationale des travailleurs du Mali, Siaka Diakité, son homologue de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali, Amadou Amion Guindo, les présidents des organisations des retraités.

Le démarrage effectif des activités des groupes de travail thématiques, du point de vue de Sékou Diakité, prolonge les actes déjà posés. Cette ultime étape, dira-t-il, va s’attacher à produire et mettre en place les mesures et outils garantissant l’opérationnalité des différentes administrations en charge des catégories de personnes concernées par l’AMO et le FAM. Les groupes devront, à ce propos, élaborer la liste des prestations et des médicaments couverts par l'AMO et le FAM ainsi que leurs projets de textes complémentaires.

Les groupes de travail vont travailler sur les aspects juridiques, médico-pharmaceutiques et financiers de la gestion de l'AMO et du FAM. En s'adressant au bureau Actuaria qui assistera les groupes de travail, Sekou Diakité a indiqué qu’en plus des résultats liés spécifiquement aux groupes, le consultant devrait en relation avec les différents acteurs, produire divers supports de gestion. Il doit également préparer des études informatiques ainsi que la mise en place des systèmes. Il lui revient aussi de présenter le profil de consommation des médicaments, d’établir les organigrammes complets des établissements en charge de la gestion de l'AMO et du FAM, et d'acquérir un logiciel de suivi de la consommation des médicaments.

Le ministre a souligné l'importance de la contribution que l'assurance maladie obligatoire et le Fonds d'assistance médicale apporteront à l'amélioration de notre système de protection sociale. Ces instruments vont aider à atteindre, à terme, l'objectif d'une couverture universelle de la population dans le domaine du risque maladie. Dans ce dessein, a-t-il précisé, ils vont au regard de la politique nationale de protection sociale évoluer dans un contexte où la contribution de la mutualité et d'autres mécanismes de solidarité est fortement attendue, dans une dynamique de complémentarité. Aussi bien en termes de niveau de prise en charge, de types de prestations offertes, que par les catégories de population à couvrir.

Mariam A. Traoré

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !