Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Soins de santé : l'apport appréciable des médecins étrangers - 24/03/2009 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les coopérations médicales cubaine et chinoise contribuent efficacement l'amélioration de la prise en charge dans nos structures de santé. Les médecins étrangers qui officient dans nos différentes structures de santé notamment les Centres Hospitalo-Universitaires (CHU) et les centres de santé de référence (Csref), apportent un plus à la qualité des soins. En ces temps de mondialisation et de globalisation, l'amélioration continue de la qualité des soins est une exigence.

Ces techniciens étrangers venus dans le cadre de la coopération médicale avec des pays amis comme la Chine et Cuba, constituaient au départ des alternatives pour notre pays qui manquait de spécialistes dans certains domaines de la médecine. Depuis, ces médecins étrangers, principalement chinois et cubains, continuent de faire la preuve par leur expertise et leur savoir-faire. Ils sont des généralistes ou des spécialistes et séjournent pour une durée de deux ans. C'est-à-dire que chaque équipe médicale chinoise ou cubaine qui vient dans notre pays est renouvelée au bout de deux ans de service.

Les médecins chinois qui arrivent dans notre pays depuis plus de 40 ans, exercent essentiellement au CHU de Kati, l'établissement hospitalier de référence dans notre pays en matière de traumatologie et à l'hôpital régional de Sikasso et au Csref de Markala (ancien hôpital de la localité). Ces praticiens chinois, contribuent à la prise en charge efficace de certaines pathologies. Il suffit de faire un tour à l'hôpital de Kati par exemple pour mesurer toute l'importance des consultations effectuées par ces disciples d'Hippocrate.

A Markala, les médecins chinois ont véritablement développé l'acupuncture (une technique de traitement qui utilise des petites aiguilles). Le Dr Faïnké, médecin du Csref de Markala, révèle qu'il dispose de spécialistes chinois en chirurgie, en pédiatrie, radiologie et en gynécologie entre autres qui sont aussi sollicités par les malades.

Transfert de compétences. A la différence des Chinois, les Cubains sont déployés sur tout le territoire national. Ils travaillent dans toutes les régions du pays et dans les CHU comme Gabriel Touré et Point G. Dans ces hôpitaux qui constituent avec l'Institut d'ophtalmologie tropicale d'Afrique, le nec le plus ultra en matière de soins oculaires, ces praticiens étrangers sont efficaces. La direction générale de Gabriel Touré confirme cet état de fait. "Nous disposons de 4 Cubains dont des médecins et un technicien en maintenance. A titre d'exemple, le spécialiste cubain en neurochirurgie est techniquement très fort", a souligné le directeur général de Gabriel Touré, le Dr Abdoulaye Nènè Coulibaly. Mais il s'empresse d'ajouter que ces médecins ne peuvent pas être des chefs de service. Les médecins cubains coopèrent bien et à ce niveau, il y a même parfois un transfert de compétences.

En terme de neurochirurgie notre pays dispose de la qualité avec de neurochirurgiens à Gabriel Touré grâce aux Cubains. Cet état de fait commence à payer parce que nos malades qui étaient évacués vers d'autres pays pour des problèmes de neurochirurgie sont pris en charge maintenant dans notre pays, a commenté Abdoulaye Nène Coulibaly. Mais il précise qu'au delà des Cubains, son CHU bénéficie souvent de coup de main de Médecins du Monde, des équipes médicales américaines comme interplast qui assure la chirurgie du bec de lièvre et la mission humanitaire du nomma (qui traite des cas de cette maladie).

Les médecins cubains qui arrivent dans le cadre de la coopération sont pris en charge par l'hôpital en terme de restauration et transport.
On retrouve également à l'hôpital du Point G, une équipe cubaine qui est aussi bien appréciée. Mais le seul fait déploré par l'administration hospitalière à ce niveau, est le temps très court de leur séjour. Ils arrivent pour deux ans et passent plus d'une année à apprendre le français et la deuxième année où ils commencent à être plus efficaces, ils retournent chez eux, explique Mamady Sissoko, directeur général adjoint de l'établissement du Point G. Mais ils sont évalués par les différents chefs de services utilisateurs et généralement, ils sont bien appréciés par leurs collègues maliens, a-t-il relevé.
Le directeur général du même établissement hospitalier, le médecin colonel Charles Fau, estime aussi que dans le cadre de la collaboration, ces médecins sont appréciables.

Il faut préciser qu'à l'analyse de la situation, tous les CHU apprécient la collaboration de ces médecins étrangers notamment les Cubains et Chinois qui sont de l'avis général au dessus de la moyenne.

B. DOUMBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !