Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Agence nationale d’évaluation des hôpitaux : une sentinelle toujours alerte - 08/01/2010 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Elle a effectué l’évaluation de la performance des hôpitaux et réalisé une étude sur les capacités de gestion des urgences. La 9è session ordinaire du conseil d’administration de l’Agence nationale d’évaluation des hôpitaux (ANEH), s’est tenue mercredi dans les locaux du Centre national de lutte contre la maladie (CNAM). Le secrétaire général du ministère de la Santé, Ousmane Touré, en a présidé la cérémonie solennelle d’ouverture en présence du directeur général de l’agence, le Dr Adama Diawara.

Les administrateurs ont examiné le procès verbal de la précédente session, l’état d’exécution des recommandations, le rapport d’activités 2009 avant de plancher sur le projet de budget 2010. La session qui intervient à l’orée du nouvel exercice, offre l’opportunité de jauger les activités menées en 2009 et de se projeter sur 2010. L’agence, créée conformément à loi hospitalière, confirme d’année en année son utilité. Elle contribue aux efforts d’amélioration de la qualité des services des établissements hospitaliers. À ce propos, la sentinelle des hôpitaux n’a pas chômé l’année dernière. Au cours de cet exercice, elle a évalué la qualité des soins dans les établissements publics hospitaliers, mesuré les indicateurs des contrats de performance. Concrètement elle a conduit une étude sur la mesure des indicateurs des contrats de performance et sur le renforcement des capacités de gestion des urgences, une autre sur le système d’information hospitalier de Gabriel Touré et de l’hôpital Niankoro Fomba de Ségou est en cours d’exécution.

Le secrétaire général du ministère de la Santé a expliqué que les activités menées, ou en cours, sont aujourd’hui au centre des préoccupations du département. "En effet, les gestionnaires de nos établissements hospitaliers doivent connaître leurs performances et prendre conscience des efforts à fournir pour une amélioration significative des services de soins. En cela nous devons disposer d’une évaluation des projets d’établissements arrivés à échéance pour tirer les enseignements et procéder à l’élaboration du nouveau projet", a précisé Ousmane Touré. Pour Adama Diawara, les hôpitaux se portent relativement bien. Il s’agit plus pour eux d’avoir une bonne stratégie de communication et de suivi mais aussi de s’imposer de la rigueur dans la gestion. L’organisation des hôpitaux apparait aujourd’hui comme une urgence, a souligné le directeur général de l’ANEH. L’agence a une mission d’évaluation de la qualité des soins dans ces structures. Dans ce cadre, elle reste le meilleur baromètre et bénéficie donc de l’accompagnement de l’État pour mieux accomplir sa tâche. À ce titre le projet de budget 2010 de l’ANEH est équilibré en recettes et en dépenses à un peu plus de 510 millions de Fcfa contre un peu plus de 397 millions en 2009, soit une augmentation de plus de 28 %. Celle-ci se justifie par la prise en compte de la construction du siège et l’acquisition de nouveaux équipements.

L’exercice 2010 s’annonce sous des auspices favorables pour l’ANEH. Celle-ci entend le marquer par un meilleur accompagnement des centres hospitalo-universitaires (CHU) et des autres établissements hospitaliers, notamment les hôpitaux régionaux. L’amélioration de la qualité des soins dans nos établissements devient une exigence voire une urgence. Elle passe notamment par le bon accueil des usagers et le département de la Santé ne cesse de pousser dans ce sens. Le ministre Oumar Ibrahima Touré invite sans cesse, les professionnels de la santé à faire le parti pris de l’action et à agir envers les autres comme ils souhaiteraient qu’on agisse envers eux. Rappelons que l’ANEH a été créée sur les cendres de l’ancienne Mission d’appui à la réforme hospitalière.

Par Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !