Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Mali > Revue de presse

Revue de presse

Ophtalmie purulente : une simple inflammation de l’œil ; Non traitée, elle peut cependant conduire à la cécité - 07/01/2010 - L'essor - MaliEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’ophtalmie purulente ou ophtalmie du nouveau-né est une inflammation de l’œil. Elle préoccupe moins aujourd’hui du fait de la disponibilité de la méthode de Crédé (une application du nitrate d’argent dans l’œil) dans les différents centres de santé de référence (Csref). A défaut, les professionnels de la santé appliquent souvent la pommade tétracycline pour obtenir les mêmes résultats. Ces différentes méthodes permettent de préserver les nouveau-nés de cette pathologie. Une pratique ancienne consistait à verser quelques gouttes de citron dans l’œil du nouveau-né dans les premières heures de sa vie. Ce qui, selon une croyance, permettait de protéger les enfants de l’ophtalmie purulente.

Mais les spécialistes, les ophtalmologistes sont farouchement opposés à cette pratique qui comporte de réels risques pour la vision. Le Dr Sanoussi Bamani, coordinateur du Programme national de lutte contre la cécité (PNLC) explique qu’il est inadmissible de voir un enfant perdre la vue du fait de l’ophtalmie purulente au regard de la disponibilité de la méthode de Crédé ou de la pommade de tétracycline. "Si cela intervient, c’est une faute professionnelle" a relevé le Dr Bamani. Notre interlocuteur rappelle que l’ophtalmie purulente est transmise de la mère atteinte de gonococcie ou autres maladies sexuellement transmissibles. L’inflammation survient chez le nouveau-né dans les 3 ou 7 jours qui suivent la naissance. Mais Sanoussi Bamani s’empresse d’ajouter que lorsqu’elle dépasse cette période, elle devient une simple conjonctivite.

L’ophtalmie se manifeste par des signes très visibles. Les paupières sont gonflées, les conjonctives (membranes muqueuses transparentes qui tapissent l’intérieur des paupières) sont rouges et tuméfiées. Il y a aussi un écoulement de pus qui est très contagieux. Non traitée l’ophtalmie peut évoluer vers des complications redoutables comme la fonte purulente de la cornée qui conduit à la cécité dans les 2 ou 3 jours qui suivent. L’ophtalmologiste du PNLC précise que l’efficacité du traitement contre l’ophtalmie purulente repose sur l’hygiène et l’antibiothérapie (une application d’antibiothiques). Il faut que la mère se lave les mains avant et après le traitement appliqué. Les soins contre l’ophtalmie du nouveau-né prennent en compte, la prise en charge des infections sexuellement transmissibles chez la mère infectée et le père y compris les autres épouses dans une situation de polygamie. Le programme de lutte contre la cécité est engagé dans un processus de renforcement des capacités du personnel socio-sanitaire. A ce niveau, il y a un module de formation en soins oculaires qui est exploité. En outre les enseignants aussi sont formés et des activités d’information de communication pour le changement de comportement sont aussi conduites à travers les radios. Les mesures d’hygiène sont essentielles.

Mais dès que l’enfant n’ouvre pas les yeux après la naissance, il faut en référer à un personnel compétent dans le centre de santé, le plus proche. Dans le temps, l’ophtalmie purulente se posait avec beaucoup d’acuité au même titre que les avitaminoses. Depuis l’adoption du Programme élargi de vaccination (PEV), la tendance a été renversée.

par Bréhima Doumbia

Lire l'article original

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !