Santé tropicale au Mali - Le guide de la médecine et de la santé au Mali


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Santé tropicale au Mali > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6206 - Juin 2015 - pages 311-317

Docteur Abdoul Aziz Diakité Connaissances du personnel sur l’antibioprophylaxie oculaire néonatale au CHU Gabriel Toure de BamakonoteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : AA. Diakité, F. Dicko-Traoré, B. Dia-Harber, Y. Traoré, F. Sylla, H. Diall, FL. Diakité, K. Sacko, F. Traoré, B. Maïga, A. Touré, B. Togo, M. Sylla, T. Sidibé - Mali


Résumé

Introduction : L’antibioprophylaxie oculaire néonatale suscite de nos jours beaucoup de controverses. Notre travail avait pour but d’évaluer les connaissances relatives aux recommandations sur l’antibioprophylaxie oculaire néonatale chez le personnel de santé impliqué dans la prise en charge du nouveau-né.
Méthodes : Il s’est agi d’une étude prospective, transversale qui s’est déroulée du 1er au 30 juin 2012 dans les départements de pédiatrie et gynécologie-obstétrique du centre hospitalier universitaire Gabriel Touré de Bamako, structure de référence nationale. Ont été inclus, les pédiatres, les médecins en cours de spécialisation de pédiatrie et de gynécologie-obstétrique, les infirmiers de néonatologie et les sages-femmes.
Résultats : Quatre-vingt-dix-sept prestataires ont été interrogés. Dans 95,8% des cas, le personnel savait que la méthode de Crédé est une antibioprophylaxie. Cette prophylaxie devrait être systématique pour 93,8% du personnel. Vingt-trois personnes (23,7%) ne connaissaient aucun germe responsable de l’ophtalmie néonatale. Parmi elles, les infirmières de néonatalogie (76,5%) et les sages-femmes (46,6%) étaient les plus représentées. La gentamicine collyre est le médicament de choix pour 63,9% du personnel. Elle a été citée par 53,3% des sages-femmes. La rifamycine a été citée en 2e position (36% du personnel). La posologie d’une goutte dans chaque œil 2 ou 3 fois par jour a été préconisée par 78% des agents avec une durée moyenne de traitement de 6 jours.
Conclusion : Le personnel impliqué dans la prise en charge du nouveau-né au CHU Gabriel Touré a une bonne connaissance de l’indication de la méthode de Crédé mais une ignorance de l’administration en dose unique. Les directives nationales devraient être plus spécifiques quant aux topiques à utiliser.

Summary
Knowledge of personnel on newborn’s ocular prophylaxis at Gabriel Touré teaching hospital in Bamako

Background: Crede’s prophylaxis for ophtalmia neonatorum raises a lot of controversy these days. The aim of our study was to analyze the knowledge on ophtalmia neonatorum prophylaxis of personnel involved in the care of the newborn.
Method: It was a prospective, cross-sectional study. It was conducted from June 1st to June 30th 2012 in the Departments of Pediatrics and Obstetrics and Gynecology of the Gabriel Touré Teaching Hospital in Bamako. Were included pediatricians, doctors specialization courses of pediatrics and obstetrics and gynecology, neonatal nurses and midwives.
Results: Four-twenty to seventeen providers were interviewed. In 95.8% of cases, the staff knew that the method of Crede is prophylactic. This prophylaxis should be routine for 93,8% of staff. Twenty three (23.7%) did not know any germ responsible for neonatal ophthalmia. Among them, neonatal nurses (76.5%) and midwives (46.6%) were the most represented. Gentamicin eye drops is the drug of choice for 63.9% of the staff. It was cited by 53.3% of midwives. Rifamycin was cited as the second position (36% of staff). The dosage of one drop in each eye 2 or 3 times a day has been recommended by 78% of workers with an average treatment duration of 6 days.
Conclusion: The staff involved in the care of newborn Gabriel Touré CHU has a good knowledge of the indication of the method of Crede but an ignorance of single doses. National guidelines should be more specific about the topical use.

Cet article est actuellement coté note (1,5 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1938 fois, téléchargé 67 fois et évalué 2 fois. 4 commentaires ont été postés à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Plus d'articles Maliens - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MaliSanté tropicale au Mali
Le guide de la médecine et de la santé au Mali


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !