ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

logo_apidpm

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription

X




Mot de passe oublié ? / Inscription / Pas maintenant

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

Actualités presse africaine


SENEGAL-SANTE-BIOLOGIE / L’Etat mise sur un système de laboratoires performant

19/09/2023 - Agence Presse Sénégalaise - Sénégal

Dakar, 19 sept (APS) – Le Programme spécial de développement des laboratoires de biologie médicale 2024-2028 va « renforcer notre système de laboratoires et permettre de se préparer efficacement à d’éventuelles pandémies », a indiqué Professeur Amadou Moctar Dièye, directeur des laboratoires, au ministère de la Santé et de l’Action sociale.

« Nous avons élaboré ce programme puisque lors de la pandémie de la Covid-19, le Sénégal a eu beaucoup de difficultés à faire le diagnostic et dans toutes les régions. Pendant presque six mois, l'essentiel du diagnostic se faisait à Dakar », a-t-il déclaré, mercredi, lors d'un atelier de partage et de validation du Programme spécial des laboratoires.

Il suggère de « se préparer pour que lors d'une éventuelle pandémie, le Sénégal soit prêt par rapport à son système de laboratoires mais aussi à tous les autres aspects de lutte contre les épidémies ».

Il considère les laboratoires comme « un pilier essentiel du système de santé ». Ainsi, c'est la raison pour laquelle « les autorités sanitaires ont pour objectif, à long terme, de mettre sur pied de grands laboratoires dans les 14 régions du Sénégal ainsi qu'au niveau des postes de santé ».

 »Mais ce programme, au-delà des épidémies, est également un programme qui va nous aider à renforcer notre système de laboratoire pour les analyses de routine parce que, dans 90% des cas, nos laboratoires développent des activités de routine », a-t-il expliqué.

Il précise que le coût de ce programme spécial de développement des laboratoires devrait osciller entre 29 milliards et 30 milliards de FCFA. Sa mise en œuvre va permettre de disposer d'un système « performant ».

« Dans ce programme, nous allons prendre en charge aussi bien les épidémies que les autres maladies courantes », a-t-il poursuivi. Il a rappelé que beaucoup d'efforts ont été consentis après l'épidémie de Covid- 19 à travers l'achat d'équipements de laboratoire pour les hôpitaux. « Même si cela ne suffit pas, il nous fallait ce programme », affirme Amadou Moctar Dièye...

Lire la suite sur le site Agence Presse Sénégalaise

Retour - Liste des articles


img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam_cooper
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


Hors série

couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • 135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous



  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !