Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Nouvelles informations Valproate - Guide destiné aux professionnels de santé - Plus d'informations



Bibliothèque médicale

Médecine tropicale

Plus d'informations


Nouvelles informations Valproate

GUIDE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Nouvelles informations Valproate - Guide à destination des professionnels de santé

Plus d'informations


SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Afrique ?
APIDPM s'engage à vos côtés pour en faire la promotion. Demandez, dès maintenant, notre dossier de « Partenariat congrès APIDPM ».

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?
Contactez Nathalie qui étudiera vos propositions.

Contactez Nathalie


Accès direct

couverture_ost

couverture_mag

couverture_diam



Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6403 - Mars 2017 - pages 145-152

Docteur Cossi Angelo Attinsounon Prévalence et facteurs associés à l’anémie chez les adultes infectés par le VIH à l’initiation du traitement antirétroviral dans le département de Borgou (Nord-Bénin) en 2016 note

Auteurs : C.A. Attinsounon, C.A. Dovonou, C.A. Alassani, M. Gomina, L. Codjo, K.A. Agbodandé, F.A. Wanvoegbe, S. Adé, K. Saké, Y.R. Bokpé, R. Ahanhanzo-Glélé, A. Azon-Kouanou, D.M. Zannou - Bénin


Résumé

Objectif : Déterminer la prévalence et identifier les facteurs associés à l’anémie chez les adultes infectés par le VIH à l’initiation du traitement antirétroviral au Nord-Bénin.
Patients et méthode : Il s’agissait d’une étude transversale descriptive à visée analytique avec collecte prospective des données réalisée entre le 2 mai et le 31 octobre 2016. Tous les patients nouvellement dépistés VIH positif, ont été recrutés de façon systématique et exhaustive sur trois principaux sites de prise en charge du VIH dans le département du Borgou. Un bilan pré-thérapeutique incluant une numération formule sanguine a permis d’apprécier le taux d’hémoglobine. Le dosage des réticulocytes a été fait secondairement aux patients anémiés. L’anémie était définie selon les critères de l’OMS. Les données étaient analysées à l’aide du logiciel Epi Info 7.
Résultats : Au total, cent quatre-vingt-cinq (185) adultes récemment dépistés VIH positif ont été inclus dans cette étude. L’âge moyen était de 36,2 ± 10,9 ans et le sex-ratio de 0,6. Il s’agissait d’une infection à VIH1 dans 97,8% des cas, dépistée sur suspicion clinique dans 82,2%. Cent deux patients présentaient une anémie soit une prévalence de 55,1%. On notait quarante-six cas d’anémie légère (45,1%), quarante-trois cas d’anémie modérée (42,2%) et treize cas d’anémie sévère (12,7%). L’anémie était arégénérative chez trente-cinq patients (93,1%). Selon le type, on notait essentiellement une anémie normochrome normocytaire (34,3%) suivie d’une anémie normochrome microcytaire (27,4%). Les facteurs associés à l’anémie étaient : le dépistage sur suspicion clinique (p = 0,000), la maigreur (p = 0,001), une gestité supérieure à deux chez les femmes (p = 0,016), la présence d’infections opportunistes bactériennes (p = 0,016), un stade clinique avancé (stade III et IV OMS) de la maladie (p = 0,001), un taux de CD4 inférieur à 200 cellules/mm3 (p = 0,000), ou compris entre 200 et 350 cellules/mm3 (p = 0,006), une thrombopénie (p = 0,019) et une lymphopénie (p = 0,033).
Conclusion : L’anémie, avec une prévalence très élevée chez les adultes infectés par le VIH, peut être dans notre contexte un véritable motif de dépistage systématique de l’infection à VIH pour l’atteinte de l’objectif 90-90-90 de l’OMS à l’horizon 2020.

Summary
Prevalence and associated factors of anemia among HIV-infected adults initiating antiretroviral treatment in Borgou (Northern Benin) in 2016.

Objective: This study aims to investigate the magnitude and correlates of anemia among HIV-infected adults initiating HAART in Northern Benin.
Patients and methods: This was a descriptive cross-sectional analytical study with prospective data collection. All new cases of HIV-infected adults were systematically enrolled from May 2nd to October 31th 2016 on three main sites of HIV care in the department of Borgou. Blood specimens were examined for complete blood count. Anemia was defined according to WHO criteria. The data were analyzed using the Epi Info 7 software.
Results: One hundred and eighty-five newly HIV-positive adults were included in this study. The average age was 36.2 ± 10.9 years and the sex ratio was 0.6. It was an HIV1 in 97.8% of cases, detected on clinical suspicion in 82.2% of cases. The overall prevalence of anemia was 55.1% (45.1% mild, 42.2% moderate, and 12.7% severe anemia). It was an aregenerative anemia (93.1%) in the majority of cases. Of the anemic patients, 35 (34.3%) had normocytosis and normochromia, and 28 (27.4) had microcytosis and normochromia. Screening for aids symptoms (p = 0.000), BMI < 18,5 kg/m2 (p = 0.001), more than two deliveries in women (p = 0.016), bacterial opportunistic infections (p = 0.016), advanced WHO clinical stage (stage III and IV) (p = 0.001), CD4 < 200 cells/mm3 (p = 0.000), or CD4 between 200 and 350 cells/mm3 (P = 0.006), thrombocytopenia (p = 0.019) and lymphopenia (p = 0.033) were independently associated with the odds of being anemic.
Conclusion: Anemia, with a high prevalence in HAART-naïve, HIV-positive adults, may be a real occasion for systematic HIV screening, for achieve WHO’s 90-90-90 objectives by 2020.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (4,3 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 1515 fois, téléchargé 73 fois et évalué 7 fois. 1 commentaire a été posté à propos de cet article

Retour

Les avis sur cet article

Commentaire ajouté le 19/04/2017 par Professeur Bernadette Vignikin-Yehouessi (Cotonou - Bénin)

Le thème est pertinent avec un bon développement du sujet.



N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Nouvelles informations Valproate - Guide destiné aux professionnels de santé - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !