Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations


Identification

Aide / Inscription


Accès direct

couverture_ost

couverture_mag

couverture_diam


Une rubrique de FMC dédiée à l'ORL et la Chirurgie Cervico-Faciale - Plus d'informations


Une rubrique de FMC dédiée à la Cancérologie et l'Anatomie pathologique - Plus d'informations


La douleur n'est pas une fatalité - Formez-vous à la prise en charge de la douleur - Plus d'informations


Les allergies empoisonnent la vie de vos patients ? Formez-vous à la prise en charge des allergies - Plus d'informations


Pour être informé(e) avant tout le monde !

logo_fb

logo_twitter



Archives

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6403 - Mars 2017 - pages 153-158

Contacter Docteur Mamoudou Savadogo Manifestations cliniques des patients vivant avec le VIH à l’ère de la trithérapie hautement active au service des maladies infectieuses du CHU Yalgado Ouedraogo (Burkina Faso) note

Auteurs : M. Savadogo, F.B. Sako, K.A. Sondo, N. Kyelem - Burkina Faso
Correspondance : Docteur Mamoudou Savadogo



Résumé

Dans le but d’améliorer la prise en charge des patients vivant avec le VIH, nous avons mené cette étude avec pour objectif de décrire les manifestations cliniques des PVVIH hospitalisées dans le service des Maladies Infectieuses du CHU Yalgado Ouédraogo.
Patients et méthode : Il s’agit d’une étude prospective qui s’est déroulée du 1er janvier 2013 au 28 février 2014. Ont été inclus tous les patients VIH positifs connus ou dépistés dans le service, sous traitement ARV ou non, admis dans le service. Le traitement et l’analyse des données collectées ont été faits à l’aide du logiciel Epi info version 3.5.1.
Résultats : La prévalence hospitalière de l’infection à VIH était de 22%. Soixante-cinq pour cent des malades étaient de sexe féminin (sex ratio = 1,9). L’âge moyen des patients était de 40 ans ± 11. Quatre-vingt-onze pour cent (91%) des patients étaient positifs au VIH1 ; Le taux de CD4 médian était de 78 cellules/ml avec des extrêmes de 8 à 718 cellules/mm3. Soixante-sept pour cent (67%) des patients dépistés dans le service étaient au stade IV de la classification de l’OMS. Trente-six pour cent (36%) des patients avaient au moins une double comorbidité associée au VIH. Un état général altéré et une gastro-entérite étaient les signes cliniques présentés par la plupart des malades. La tuberculose, le paludisme grave, les mycoses digestives et les co-infections VIH/VHB étaient les plus fréquemment diagnostiqués. Trente pour cent (30%) des patients sous ARV étaient en échec thérapeutique. La létalité était de 23,6%, plus importante chez les patients sévèrement immunodéprimés (P = 0,01).
Conclusion : Les manifestations cliniques sont caractérisées par un polymorphisme clinique. Le dépistage et la prise en charge précoce des pathologies fréquemment diagnostiquées chez les patients vivant avec le VIH contribueront à réduire leur mortalité.

Summary
Clinical signs of patients living with HIV hospitalized in the Infectious Disease Unit, Yalgado Ouedraogo Teaching Hospital (CHU YO) Burkina Faso, in highly active antiretroviral therapy era

In order to improve the treatment of patients living with HIV, we have conducted this study to describe the clinical signs of PLHIV hospitalized in the Infectious Disease Unit, at CHU YO.
Patients and method: This is a prospective study conducted from January 1st, 2013 to February 28th, 2014. Were include all HIV positive patients known or screened in the Unit, under ARV treatment or not, received in the Unit. Data collected were processed and analyze using Epi info, version 3.5.1.
Results: Hospital prevalence rate of HIV infection was 22%. 65% of patients were female with a gender ratio of 1.9. Patients’ average age was 40 years ± 11. Ninety-one percent (91%) of patients were HIV1 positive; average CD4 rate was 78 cells/ml with extremes of 8 to 718 cells/mm3. Sixty-seven percent (67%) of patients screened in the Unit were at Level IV of WHO ranking. Thirty-six percent (36%) of patients had at least a ouble co-morbidity associated with HIV. Clinical signs showed by most of patients included an overall affected state and gastroenteritis. Tuberculosis, severe malaria, digestive mycoses and HIV/VHB co-infection were the commonly diagnosed diseases. The therapeutic treatment of 30% of patients under ARV has failed. Death rate was 23.6%; this rate was higher in severely immunodepressed patients (P =0,01).
Conclusion: Clinical signs are characterized by a clinical polymorphism. Early screening and the treatment of regularly diagnosed pathologies in patients living with HIV will contribute to reduce their mortality.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (3,8 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 913 fois, téléchargé 76 fois et évalué 4 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

Retour

Bonjour, si vous disposez d'un compte utilisateur APIDPM merci de vous identifier ou de créer votre compte.
Sinon, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.






Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations


Médecine d'Afrique Noire - Mensuel - ISSN 0465-4668 - Medline (en cours)

logo_apidpmAPIDPM © Copyright 2003-2018 - Tous droits réservés. Site réalisé et développé par APIDPM Santé tropicale.

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !