Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM) - Plus d'informations


Identification

Aide / Inscription


Accès direct

couverture_ost

couverture_mag

couverture_diam


Une rubrique de FMC dédiée à l'ORL et la Chirurgie Cervico-Faciale - Plus d'informations


Une rubrique de FMC dédiée à la Cancérologie et l'Anatomie pathologique - Plus d'informations


La douleur n'est pas une fatalité - Formez-vous à la prise en charge de la douleur - Plus d'informations


Les allergies empoisonnent la vie de vos patients ? Formez-vous à la prise en charge des allergies - Plus d'informations


Pour être informé(e) avant tout le monde !

logo_fb

logo_twitter



Archives

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6403 - Mars 2017 - pages 169-176

Contacter Docteur Seydina L. M.  Diagne Risques de chute et de dénutrition chez des personnes âgées vivant à domicile à Dakar (Sénégal) note

Auteurs : S.L.M. Diagne, O. Ka, F. Fall - Sénégal
Correspondance : Docteur Seydina L. M.  Diagne



Résumé

Objectif : Déterminer la prévalence des risques de chutes et de dénutrition, ainsi que l’existence ou non d’un lien entre ces deux risques chez une population âgée de 60 ans ou plus, vivant à domicile, à Dakar au Sénégal.
Patients et méthodes : L’étude est de type transversal descriptif. Le risque de dénutrition a été déterminé à partir des résultats du Mini Nutritional Assessment (MNA), le risque de chute par le Timed Up and Go test (TUG), et la co-morbidité évaluée par le Cumulative Illness Rating Scale for Geriatrics (CIRS-G). L’Odds ratio, les lois normales centrées réduites et de Khi2 (χ2) ont été utilisés pour les tests statistiques.
Résultats : Le sex-ratio de la population d’étude (n = 83) était de 1,18 en faveur des femmes, avec un âge moyen de 69,92 ans [68,38 ; 71,46]. Deux tiers de la population étaient mariés. La prévalence de la dénutrition, selon le MNA était à 2,4% [0,29 ; 8,43] et le risque de dénutrition évalué à 39,76% [29,23 ; 50,28]. Cette population a été divisée en deux groupes, en excluant les 2 patients dénutris, selon que les individus soient à risque de dénutrition (n = 33) ou en état nutritionnel normal (n = 48). La comorbidité selon le CIRS-G moyen était faible pour ces deux groupes et était de 4,33 pour les individus à risque de dénutrition et à 3,23 chez les individus à état nutritionnel normal. Le risque de chute était de 4,16% si l’état nutritionnel était normal et de 30,30% en cas de risque de dénutrition, avec un Odds ratio à 10 [2,02 ; 49,46] et une différence significative (p < 0,01).
Conclusion : Les actions de prévention de la dénutrition, après le dépistage de son risque par MNA, doivent aussi tenir compte du risque de chute dont les conséquences sont souvent très délétères.

Summary
Risks of fall and undernutrition in elderly people living at home in Dakar (Senegal)

Objective: To study the prevalence of the risk of falls and undernutrition and the link between these two risks in a population group aged 60 years and more, living at home, in Dakar, Senegal.
Patients and methods: This is a cross sectional study. The risk of undernutrition was defined on the basis of the Mini Nutritional Assessment (MNA) results. We used the Timed Up and Go test TUG) to assess the risk of fall and the co-morbidity was determined through the Cumulative Illness Rating Scale for Geriatrics (CIRS-G). The Odds ratio, the Standardized Normal Laws, and Chi-Squared Test were used for the statistical tests.
Results: The sex ratio of the study population (N = 83) was 1.18 in favor of women, and with a mean age of 69.92 years [68.38; 71.46]. Two third of the participants were married. The prevalence undernutrition was 2.4% [0.29; 8.43], according to the MNA, with undernutrition risks at 39.76% [29.23 ; 50.28]. The population was divided into two groups according to their nutritional status: risk of undernutrition (n = 33) or normal nutritional condition (n = 48). Co-morbidity was low according to the average CIRS-G: 4.33 for people presenting undernutrition risks and 3.23 for people with adequate nutritional condition. The risk of fall was 4.16% if the nutritional status was normal and 30.30% in case of risk of undernutrition, with an Odds ratio of 10 [2;02; 49;46] and a significant difference (p < 0.01).
Conclusion: Prevention against undernutrition, after screening by the MNA method, should take into account the risk of population fall which consequences are often harmful, especially in the low resource settings.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (3,7 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 1184 fois, téléchargé 62 fois et évalué 6 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

Retour

Bonjour, si vous disposez d'un compte utilisateur APIDPM merci de vous identifier ou de créer votre compte.
Sinon, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.






Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM) - Plus d'informations


Médecine d'Afrique Noire - Mensuel - ISSN 0465-4668 - Medline (en cours)

logo_apidpmAPIDPM © Copyright 2003-2018 - Tous droits réservés. Site réalisé et développé par APIDPM Santé tropicale.

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !