Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM) - Plus d'informations


Identification

Aide / Inscription


Accès direct

couverture_ost

couverture_mag

couverture_diam


Une rubrique de FMC dédiée à l'ORL et la Chirurgie Cervico-Faciale - Plus d'informations


Une rubrique de FMC dédiée à la Cancérologie et l'Anatomie pathologique - Plus d'informations


La douleur n'est pas une fatalité - Formez-vous à la prise en charge de la douleur - Plus d'informations


Les allergies empoisonnent la vie de vos patients ? Formez-vous à la prise en charge des allergies - Plus d'informations


Pour être informé(e) avant tout le monde !

logo_fb

logo_twitter



Archives

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6507 - Juillet 2018 - pages 397-404

Contacter Docteur  Mahutondji  Christian Allognon Insuffisance cardiaque au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville : aspects épidémiologiques, cliniques et apport du bilan complémentaire note

Auteurs : M.C. Allognon, E. Ayo Bivigou, J.E. Ecke Nzengue - Gabon
Correspondance : Docteur  Mahutondji Christian Allognon



Résumé

Introduction et objectif : L’Insuffisance Cardiaque (IC) est une pathologie fréquente à l’échelle mondiale. L’objectif de ce travail était de décrire le profil épidémiologique et clinique de l’IC et de relever l’apport des examens paracliniques disponibles au Gabon dans la prise en charge.
Patients et méthodes : Il s’est agi d’une étude rétrospective, descriptive, allant de janvier 2015 à décembre 2016. Elle a porté sur l’analyse de 464 dossiers de patients admis pour IC en cardiologie au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (CHUL).
Résultats : La prévalence de l’IC était de 51,7%, l’âge moyen des patients était de 54,6 ± 18,3 ans. Le sex-ratio était de 1,26. L’hypertension artérielle (HTA) (55,5%) et l’obésité (19,2%) constituaient les principaux facteurs de risque cardiovasculaire. La présentation clinique prédominante était l’IC globale (62,5%) et le mode d’installation était progressif dans 92% des cas. L’échocardiographie-Doppler et le dosage des peptides natriurétiques étaient réalisés respectivement chez 57,5% et 44,4% des patients. Les cardiopathies retrouvées étaient essentiellement hypertensives (45,3%) et valvulaires (15%). Une altération sévère de la fonction systolique du VG était notée chez 40,4% des patients. L’IC à fraction d’éjection ventriculaire gauche préservée représentait 8,3% des causes d’IC identifiées. Le taux moyen NT pro-BNP était de 7430,3 ± 7152,5 pg/ml.
Conclusion : L’IC est le principal motif d’hospitalisation en cardiologie au CHUL. Elle affecte des sujets relativement jeunes. L’étiologie la plus fréquente est l’HTA. L’échocardiographie-Doppler et le NT-proBNP ont permis d’estimer la sévérité des lésions initiales.

Summary
Heart failure at the University Teaching Hospital of Libreville: epidemiological, clinical aspects and supplementary assessment

Introduction and objective: Heart Failure (HF) is a frequent pathology worldwide. The objective of this work was to describe the epidemiological and clinical profile of HF and to highlight the contribution of the paraclinical assessment available in Gabon in the management.
Patients and methods: It was a retrospective, descriptive study, from January 2015 to December 2016. It focused on the analysis of 464 records of patients admitted for HF in cardiology at Libreville University Teaching Hospital (LUTH).
Results: prevalence of HF was 51,7%, the mean age of the patients was 54,6 ± 18,3 years. Sex-ratio was 1,26. Hypertension (55,5%) and obesity (19,2%) were the main cardiovascular risk factor. The predominant clinical presentation was global HF (62,5%) and the mode of installation was progressive in 92% of the cases. Echocardiography and natriuretic peptides were respectively performed in 57,5% and 44,4% of patients. Hypertensive heart disease (45,3%) and valvular heart disease (15%) are the predominant causes of HF. Severe left ventricular systolic dysfunction was noted in 40,4 % of patients. HF with preserved ejection fraction represented 8,3% of the causes of HF. The mean NT pro-BNP level was 7430,3 ± 7152,5 pg / ml.
Conclusion: HF is the main reason for hospitalization in cardiology at the CHUL. It affects relatively young subjects. The most common etiology is hypertension. Echocardiography and NT-proBNP al-lowed to estimate the severity of the initial lesions.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 855 fois, téléchargé 13 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

Retour

Bonjour, si vous disposez d'un compte utilisateur APIDPM merci de vous identifier ou de créer votre compte.
Sinon, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.






Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM) - Plus d'informations


Médecine d'Afrique Noire - Mensuel - ISSN 0465-4668 - Medline (en cours)

logo_apidpmAPIDPM © Copyright 2003-2018 - Tous droits réservés. Site réalisé et développé par APIDPM Santé tropicale.

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !