Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Nouvelles informations Valproate - Guide destiné aux professionnels de santé - Plus d'informations



Connaissez-vous les produits Strides Pharma ?

Connaissez-vous les produits Strides Pharma ? Plus d'informations

Plus d'informations


Nouvelles informations Valproate

GUIDE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Nouvelles informations Valproate - Guide à destination des professionnels de santé

Plus d'informations


Bibliothèque médicale

Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Afrique ?
Demandez, dès maintenant, votre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie




Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6607 - Juillet 2019 - pages 402-406

Docteur Kévin Dyatta Mayombo Difficultés diagnostiques et modalités thérapeutiques d’une rupture canalaire traumatique isolée du pancréas note

Auteurs : K. Dyatta Mayombo, Y.M. Mpira, F.K. Kamdom, M.A. Quevedo Tamayo, F.C.A. Mbana Boukoulou, F.K. Diallo Owono - Gabon


Résumé

Introduction : Les traumatismes du pancréas sont plus fréquents. Ils rentrent souvent dans un contexte de polytraumatisme, les traumatismes isolés étant beaucoup plus rares. La présentation clinique est variée, à l’origine de retard de consultation. La tomodensitométrie abdominale reste l’examen diagnostique de référence. La chirurgie intègre l’arsenal thérapeutique avec de nombreuses options. Les auteurs se proposent de rapporter ce cas opéré au CHU de Libreville afin de relever les difficultés diagnostiques et les modalités thérapeutiques de cette entité rare.
Observation : Mr SM, 37 ans, consultait pour un traumatisme abdominal post-rixe. L’examen physique notait un état de choc, une sensibilité diffuse abdominale, sans défense ni contracture. La TDM abdominale objectivait un hématome rétro-péritonéal et un épanchement péritonéal associé. L’amylasémie était à 660 UI/mL, associée à une anémie normochrome normocytaire à 9 g/dL. L’exploration chirurgicale révélait un hématome de la tête du pancréas et du deuxième duodénum. L’évacuation de l’hématome avec pose d’un drain étaient réalisés. Les suites post-opératoires étaient compliquées d’une fistule pancréatique abondante. La seconde laparotomie objectivait une fistule pancréatique avec rupture canalaire à la jonction tête-corps. Une duodéno-pancréatectomie céphalique selon Whipple était réalisée. Le patient décédait à J3 post-opératoire.
Conclusion : Les traumatismes pancréatiques isolés sont rares. Leur gravité est matérialisée par l’atteinte canalaire. Le diagnostic repose sur la TDM abdominale qui doit être est systématique en cas de traumatisme abdominal et la CPRE. La DPC est une option chirurgicale avec des complications lourdes.

Summary
Diagnostic difficulties and therapeutic modalities of isolated pancreatic duct rupture

Introduction: Trauma to the pancreas is more common. They often return to a context of polytrauma, isolated trauma being much rarer. The clinical presentation is varied, causing delay of consultation. Abdominal computed tomography remains the diagnostic reference examination. Surgery integrates the arsenal of therapy with many options. The authors propose to report this case operated at the University Hospital of Libreville to identify the diagnostic difficulties and therapeutic modalities of this rare entity.
Observation: Mr SM, 37 years old, consulted for post-brawl abdominal trauma. The physical examination noted a state of shock, a diffuse abdominal tenderness, without defense or contracture. Abdominal CT showed a retroperitoneal hematoma and associated peritoneal effusion. Amylasemia was 660 IU/mL, associated with normochromic normocytic anemia at 9 g/dL. The surgical exploration revealed a hematoma of the head of the pancreas and the second duodenum. Exhaustion of the
hematoma with drainage was indicated. The postoperative consequences were complicated by an abundant pancreatic fistula. The second-look laparotomy revealed a pancreatic fistula with canalar rupture at the head-body junction. Whipple cephalic duodeno-pancreatectomy was performed. The patient died on day 3 post-operative.
Conclusion: Isolated pancreatic trauma is rare. Their gravity is materialized by ductal involvement. The diagnosis is based on abdominal CT which should be systematic in case of abdominal trauma and ERCP. CDP is a surgical option with serious complications.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 592 fois, téléchargé 19 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Nouvelles informations Valproate - Guide destiné aux professionnels de santé - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !