Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ? / Inscription

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !



Installez le DIAM sur votre téléphone en 30 secondes chrono

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Tuto / Comment ajouter l'appli* DIAM à votre téléphone


Numéro spécial

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Ce numéro spécial, réalisé par les docteurs K. A. Attia (Côte d'Ivoire), F. Fall (Sénégal), O. Njoya (Cameroun) est un guide de bonnes pratiques cliniques pour uniformiser les pratiques de prise en charge de la Dyspepsie Fonctionnelle (DF) dans les pays africains.

Ce guide vous est offert en téléchargement par Ferrer Internacional SA

Ferrer Internacional SA



Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 259-269

Mal de Pott cervical au Niger. Aspects épidémiologiques cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutifs note

Auteurs : A. Hima-Maiga, E. Kpelao, A.K. Beketi, A.B. Kelani, I. Habi, M.A. Sanda, M. Gaye, A. Diop, S. Sanoussi, Y. Sakho - Niger


Résumé

Introduction : Le mal de Pott cervical est une pathologie peu fréquente dans notre contexte neurochirurgical. C’est néanmoins l’une des causes les plus fréquentes de compression médullaire cervicale. Le but de notre étude était d’analyser les aspects épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques du mal de Pott cervical au Niger.
Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective multicentrique portant sur 8 cas de mal de Pott cervical recensés à l’hôpital militaire de Niamey, à l’hôpital national de Niamey et à la polyclinique Lahiya de Niamey de février 2011 à février 2018. Les critères d’inclusions étaient les patients ayant présenté un mal de Pott cervical avec une compression radiculaire et/ou médullaire de siège cervical d’indication opératoire. Les cas de mal de pott cervical où la chirurgie n’est pas indiquée étaient exclus de l’étude. Le but de notre étude était d’analyser les aspects épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques du mal de Pott cervical au Niger.
Résultats : Notre étude rétrospective multicentrique a été menée sur 8 cas de mal de Pott cervical colligés de février 2011 à février 2018. Le diagnostic était retenu après confirmation bactériologique et/ou histologique, ou sur un faisceau d’arguments cliniques, radiologiques et évolutifs. L’âge moyen de nos patients était de 41 ans avec des extrêmes allant de 21 à 66 ans avec une nette prédominance masculine (75%). Le délai moyen du diagnostic était de 13 mois. Les circonstances de découverte ont été très variables chez nos patients, il s’agissait de tétraparésie chez 4 patients (50%), de tétraplégie chez 2 patients (25%) , de cervicalgies chroniques persistantes et raideur rachidienne chez 1 patient (12,5%) et abcès froid et gibbosité cervicale franche chez 1 patient (12,5%). Le diagnostic avait été retenu sur une preuve bactériologique et/ou histologique dans 100% des cas. Le traitement chirurgical a été effectué par voie postérieure chez 100% de nos patients vue la faiblesse de notre plateau technique, associé à un traitement anti-bacillaire chez tous les patients durant 9 mois. L’évolution a été marquée chez 4 patients (50%) par une amélioration de leur état neurologique leur permettant une activité normale. Deux patients sur 8 avaient présenté des signes de guérison complète ; 1 patient présentait une amélioration lui permettant une activité subnormale et 1 patient avait évolué vers un état stationnaire. Nous n’avons noté dans notre série ni aggravation ni décès. Ainsi l’état clinique du patient à l’admission conditionne le pronostic de récupération en post-opératoire.
Conclusion : La prise en charge thérapeutique du mal de Pott cervical dépend largement de l’équipe chirurgicale et de l’infrastructure dont elle dispose. Dans les formes simples, un traitement médical seul est préconisé, alors que dans les formes compliquées, l’association d’un traitement médical à une chirurgie précoce avec une rééducation motrice programmée s’impose.

Summary
Cervical Pott’s disease in Niger. Epidemiological, clinical, paraclinical, therapeutic and evolutive aspects

Introduction: Cervical Pott’s disease is a less frequent pathology in our neurosurgical context. It is nevertheless one of the most common causes of cervical spinal cord compression. The aim of our study was to analyze the epidemiological, diagnostic, and therapeutic aspects of cervical Pott’s disease in Niger.
Patients and methods: This is a multicenter retrospective study of 8 cases of cervical Pott’s disease recorded at three hospital centers namely: Niamey Military Hospital, Niamey National Hospital and Lahiya Polyclinic in Niamey from February 2011 to February 2018. The inclusion criteria were patients presenting Cervical Pott’s Disease with radicular and/or medullary compression of the cervical seat for operative indication. Cases of Cervical Pott’s disease where surgery is not indicated were excluded from our study.
Results: Our retrospective multicenter study was conducted on 8 cases of cervical Pott disease collected from February 2011 to February 2018. The diagnosis qualifies after bacteriological and/or histological confirmation, or on a bundle of clinical, radiological and progressive arguments. The average age of our patients is 41 years with extremes ranging from 21 to 66 years old with an outstanding male predominance (75%). The average time of diagnosis was 13 months. The circumstances of discovery were very variable in our patients, it was tetraparesis in 4 patients (50%), tetraplegia in 2 patients (25%), persistent chronic neck pain and spinal stiffness in one patient (12.5%), cold abscess and frank cervical gibbosity in 1 patient (12.5%). The diagnosis was based on bacteriological and/or histological evidence in 100% of the cases. Surgical treatment was performed posteriorly in 100% of our patients due to the weakness of our technical platform, associated with anti - bacillary treatment in all patients for 9 months. The evolution was marked in 4 patients (50%) by an improvement in their neurological state allowing them a normal activity. Two patients (25%) showed signs of complete recovery; 1 patient presented an improvement allowing a subnormal activity and 1 patient evolved towards a stationary state. We did not note in our series neither aggravation nor death. Thus, the patient's clinical condition at admission conditions the prognosis for postoperative recovery.
Conclusion: Therapeutic management of cervical Pott’s disease depends largely on the surgical team and the infrastructure at its disposal. In simple forms, medical treatment alone is recommended, while in complicated forms, the association of medical treatment with early surgery with programmed motor rehabilitation is required.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (2,6 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 357 fois, téléchargé 10 fois et évalué 7 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !