Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ? / Inscription

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Numéro spécial OMS - Bureau Régional Afrique Août 2020 - Lutte contre la méningite - Plus d'informations



Hors série

couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA


Installez le DIAM sur votre téléphone en 30 secondes chrono

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Tuto / Comment ajouter l'appli* DIAM à votre téléphone



Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6707 - Juillet 2020 - pages 381-386

Docteur Maxime Dantouma Sovogui Limbo-conjonctivite endémique des tropiques : aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques à Conakry note

Auteurs : M.D. Sovogui, P.L. Lama, N.A. Ouendeno, O.R. Diallo - Guinée


Résumé

Contexte : La Limbo-Conjonctivite Endémique des Tropiques (LCET) est une kérato-conjonctivite chronique, d’étiologie allergique relativement fréquente dans nos milieux. Le but de cette étude était de déterminer les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques de la LCET.
Patients et méthodes : Une étude transversale descriptive prospective a été réalisée au Centre d’Application du Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées d’Ophtalmologie (CADESSO) à Conakry allant du 1er janvier au 31 août 2015. Etaient inclus tous les malades chez qui le diagnostic de LCET a été retenu après interrogatoire et examen à la lampe à fente selon la codification de Diallo. Les données ont été collectées à partir des interviews inter actives avec les enfants ou leurs parents et de l’examen clinique. Les données ont été analysées à l’aide du logiciel Epi-info 3.5.1.
Résultats : Sur 3869 consultations réalisées, nous avons enregistré 201 patients atteints de LCET soit une fréquence 5,2%. Il y avait une prédominance masculine avec un sexe ratio de 1,71. La tranche d’âge de 0 à 5 ans était la plus représentée avec 54,72% des cas, la moyenne d’âge était de 5,18 ± 3,6 ans avec les extrêmes de 1 et 17 ans. Le stade II était le plus représenté 48,75% suivi du stade I 29,35%. La totalité des sujets a bénéficié d’un traitement à base d’anti-allergique par voie locale et associé dans 80,59% des cas aux corticoïdes collyres et dans 52,73% des cas aux collyres antibiotiques. Dans 4% des cas l’évolution était défavorable sous traitement avec 1,9% d’opacifications cornéennes.
Conclusion : La LCET est une pathologie relativement fréquente à Conakry, son diagnostic est essentiellement clinique et sa prise en charge repose sur les antiallergiques. Compte tenu de ses potentielles complications, une surveillance active s’avère nécessaire.

Summary
Tropical endemic limbo-conjunctivitis: epidemiological, clinical and therapeutical aspects in Conakry

Background: Endemic Limbo-Conjunctivitis in the Tropics (ELCT) is a chronic kerato-conjunctivitis, of relatively common allergic etiology in our environment. The purpose of this study was to determine the epidemiological, clinical and therapeutic characteristics of ELCT.
Patients and methods: A prospective descriptive cross-sectional study was conducted at the
Specialized Graduate Studies of Ophthalmology (CADESSO) Application Centre in Conakry from January 1st to August 31st, 2015. Included were all patients with the diagnosis of LCET after questioning and examination with the slit lamp according to the Diallo codification. The data were collected from inter-active interviews with children or their parents and from the clinical examination. The data was analyzed using Epi-info 3.5.1.
Results: Out of 3869 consultations conducted, we registered 201 patients with LCET, a frequency of 5.2%. There was a male predominance with a sex-ratio of 1.71. The 0-5 age group was the most represented with 54.72% of cases, the average age was 5.18-3.6 years with extremes from 1 to 17 years. Stage II was the most represented 48.75% followed by stage I 29.35%. All subjects received local anti-allergic treatment and combined in 80.59% of cases with eye drops corticosteroids and in 52.73% of cases with antibiotic eye drops. In 4% of cases the evolution was unfavorable under treatment with 1.9% corneal clouding.
Conclusion: ELCT is a relatively common condition in Conakry, its diagnosis is essentially clinical and its management is based on anti-allergic. Given its potential complications, active monitoring is necessary.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 1069 fois, téléchargé 1 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Numéro spécial OMS - Bureau Régional Afrique Août 2020 - Lutte contre la méningite - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !