Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ? / Inscription

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Prise en charge de l'eczéma atopique en Afrique subsaharienne - Plus d'informations



Hors série

couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA


Installez le DIAM sur votre téléphone en 30 secondes chrono

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Tuto / Comment ajouter l'appli* DIAM à votre téléphone



Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6904 - Avril 2022 - pages 227-232

Prise en charge de la prééclampsie en salle de naissance au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké, Côte d’Ivoire note

Auteurs : K.N. Kouadio, B.M. Menin-Bessou, G.B.S. Irie, Y. Samake, M.G. Clausen, D.D.E Boko, L.E. Djanhan, Y. Doumbia - Côte d'Ivoire


Résumé

Objectif : L’objectif de notre étude était de décrire la prise en charge de la prééclampsie en milieu obstétrical à Bouaké.
Patients et méthodes : Il s’est agi d’une étude transversale à caractère rétrospectif réalisée du 1er janvier au 31 décembre 2017 en salle de naissance du service de gynécologie et d’obstétrique du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bouaké. Ont été incluses toutes les parturientes présentant une prééclampsie et ses complications. Les variables étudiées étaient sociodémographiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs. L’analyse des données a été effectuée avec le logiciel Epi Info 7.2.2.6 et était descriptive.
Résultats : Sur un total 6202, patientes admises pour un accouchement, 425 d’entre elles présentaient une prééclampsie, soit une fréquence hospitalière de 6,8%. L’âge médian des patientes était de 29 ans (q1= 22 ans et q3= 35 ans) avec les extrêmes de 15 et 47 ans. Les patientes d’âge compris entre 30 et 39 ans constituaient 43% de notre effectif. Elles provenaient du milieu urbain dans 74% des cas et 72% d’entre elles n’avaient pas été scolarisées. Dans 54% des cas, les consultations prénatales étaient de bonne qualité. Les principales complications observées étaient l’éclampsie (15,8%), l’hématome rétroplacentaire (5,7%) et le HELLP syndrome (3,5%). La prise en charge médicale était dominée par l’association sulfate de magnésium et de la nicardipine en urgence avec une proportion de 48,2% et l’alphaméthyldopa pour le relais voie orale dans 79% des cas. La césarienne était la voie d’accouchement dominante avec 54,8%. Les complications de la prééclampsie avait fait objet d’évacuation utérine, de transfusion de produits sanguins et de corticothérapie en cas de HELLP syndrome avec 24 mg de bétaméthasone par jour. Les réanimateurs étaient sollicités pour la prise en charge de l’éclampsie et du HELLP Syndrome.
Conclusion : La prééclampsie était fréquente en salle d’accouchement. Le traitement médical principal reposait sur l’association de la nicardipine injectable et le sulfate de magnésium. La première voie d’accouchement était la césarienne.

Summary
Treatment of preeclampsia in the delivery room of the Bouake University Teaching Hospital, Ivory Coast

Aims: The objective of our study was to describe the management of preeclampsia and eclampsia in obstetrics in Bouake.
Patients and methods: This was a retrospective descriptive study, carried out from January 1st to December 31st, 2017 in the birth room of the gynecology and obstetrics department of the University Hospital Center (CHU) of Bouake. All parturients with preeclampsia and its complications were included. The parameters studied were socio-demographic, clinical, therapeutic and evolutionary. Data analysis was performed with Epi Info 7.2.2.6 software and was descriptive.
Results: Out of a total of 6202 patients admitted for childbirth, 425 of them presented with preeclampsia, for a hospital prevalence of 6.8%. The mean age of the patients was 28.55 years with the extremes of 15 and 47 years. They came from urban areas in 74% of cases and 72% of them had not been to school. In 54% of cases, antenatal consultations were of good quality. The main complications observed were eclampsia (15.8%), retroplacental hematoma (5.7%) and HELLP syndrome (3.5%). The medical management was essentially dominated by the combination of magnesium sulfate and nicardipine in emergency and alphamethyldopa for the oral route. Cesarean was the dominant route of delivery with 54.8%.
Conclusion: The best treatment for preeclampsia and eclampsia is uterine evacuation. However, the combination of magnesium sulfate and nicardipine improves the prognosis if started early.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 869 fois, téléchargé 3 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Prise en charge de l'eczéma atopique en Afrique subsaharienne - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !