Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ? / Inscription

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Médecine d'Afrique noire - 70ème anniversaire - Plus d'informations



Installez le DIAM sur votre téléphone en 30 secondes chrono

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Tuto / Comment ajouter l'appli* DIAM à votre téléphone


Hors série

couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA



Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6911 - Novembre 2022 - pages 573-579

Monsieur Dohoma Alexis Silue Impact des haplotypes sur la fréquence des complications morbides au cours de la drépanocytose homozygote SSFA2 en Côte d’Ivoire note

Auteurs : D.A. Silue, E. Ndhatz, R. Ayemou, F. Koffi, B. Kouakou, A.S.A. Bognini, D.C. Nanho, R.P. Botti, C. Abdala, K.G. Koffi - Côte d'Ivoire


Résumé

Introduction : Maladie constitutionnelle de l’hémoglobine, de transmission autosomale récessive, la drépanocytose pose un problème de santé publique en Côte d’Ivoire. La proportion de l’hémoglobine F par sa propriété d’inhiber la falciformation détermine les haplotypes du phénotype SSFA2. Les auteurs ont ainsi voulu déterminer l’impact de ces haplotypes sur la fréquence des complications morbides.
Matériel et méthode : C’est une étude rétrospective à visée descriptive et analytique qui s’est déroulée dans le service d’hématologie clinique du CHU de Yopougon étalée sur une période de 5 ans. Ont été inclus dans notre étude, les patients drépanocytaires SSFA2 présentant des complications et ayant un dossier médical exploitable. Nous avons ainsi enregistré 150 patients. Le test statistique utilisé a été le test de Student, pour la valeur P nous avons utilisé le seuil de significativité de 0,05.
Résultats : L’âge moyen de nos patients était de 11 ans (6 mois à 42 ans). Le sex-ratio était de 1,05. Le taux moyen d’hémoglobine S était de 86% dont 17% avaient un haplotype sévère, 37% haplotype intermédiaire et 45% haplotype bénin. Les complications infectieuses étaient les plus fréquentes avec 58,72% (paludisme 53,47% ; broncho-pneumopathies : 28,22%), suivi des complications anémiques d’environ 36,92% puis les complications ischémiques avec 4,36%. La crise de déglobulisation était la complication anémique aiguë majeure à hauteur de 97,5% suivie de la séquestration splénique (2,5%). Les complications anémiques chroniques étaient dominées par les ulcères de jambe (57,14%) suivi de la lithiase biliaire (42,86%). La nécrose aseptique de la tête fémorale était la complication ischémique la plus fréquente avec un pourcentage de 46,66% suivi des rétinopathies (33,33%) puis des accidents vasculaires cérébraux (20%). L’haplotype sévère était associé à une fréquence élevée des complications en général et des complications infectieuses en particulier (P = 0,005).
Conclusion : L’expression clinique de la forme homozygote SSFA2 et l’apparition des complications est étroitement lié à l’haplotype.

Summary
Impact of haplotypes on the frequency of morbid complications in homozygous sickle cell disease SSFA2 in Ivory Coast

Introduction: Sickle cell disease is a constitutional hemoglobin disease of autosomal recessive inheritance and is a public health problem in the Ivory Coast. The homozygous form (SSFA2) is the most severe. The proportion of hemoglobin F by its property determines the haplotype. Authors wanted to determine the impact of these haplotypes on the frequency of morbid complications.
Material and method: Our study was a retrospective type and analytical aims, occurred in the clinical hematology department of the University Hospital of Yopougon over a 5 year-period. Our study included 150 SSFA2 patients with complications. T The statistical test used was the Student’s t test, for the P value we used the significance level of 0.05.
Results: The mean age was 11 years, (6 months to 42 years). The sex ratio was 1.05. The mean rate of hemoglobin S was 86%, of which 17% had severe haplotype, 37% intermediate haplotype, and 45% benign haplotype. Infectious complications were the most frequent (58.72%) (malaria 53.47%; bronchial pneumonia: 28.22%), followed by anemic complications (36.92%) and ischemic complications (4.36%). Deglobulization crisis was the major acute anemic complication (97.5%) followed by splenic sequestration (2.5%). Chronic anemic complications were dominated by leg ulcers (57.14%) followed by biliary lithiasis (42.86%). Aseptic necrosis of the femoral head was the most frequent ischemic complication (46.66%), followed by retinopathy (33.33%), and then stroke (20%). The severe haplotype was associated with a high frequency of complications in general and infectious complications in particular (P = 0,005).
Conclusion: The clinical expression of the SSFA2 homozygous form and the occurrence of complications is closely related to the haplotype.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 1052 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Médecine d'Afrique noire - 70ème anniversaire - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • 2001 A, route de Faveyrolles
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous



  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !