Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM) - Plus d'informations



Connaissez-vous les produits Strides Pharma ?

Connaissez-vous les produits Strides Pharma ? Plus d'informations

Plus d'informations


Nouvelles informations Valproate

GUIDE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Nouvelles informations Valproate - Guide à destination des professionnels de santé

Plus d'informations


Bibliothèque médicale

Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Afrique ?
Demandez, dès maintenant, votre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie




Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 4312 - Décembre 1996 - pages 630-632

Monsieur Alhousseini AG Mohamed Papillomatose du larynx : réflexions à propos de 6 cas récents note

Auteurs : A. AG MOHAMED, S.K. TIMBO, F. KONIPO - TOGOLA - Mali


Résumé

Au cours de deux dernières années, 6 cas de papillomatose laryngée ont été traités dans le service ORL de l'Hôpital Gabriel TOURE de Bamako.
L'objectif de ce travail était de mettre en exergue les difficultés thérapeutiques dans nos régions. Il ressort de cette étude que l'affection frappe plus l'enfant que l'adulte (moyenne d'âge : 10 ans). La trachéotomie a été faite dans 3 cas en raison du tableau de détresse respiratoire initiale. En moyenne 3 séances d'épluchage ont été nécessaires par patient.
L'éducation des parents, des enseignants doit conduire à un diagnostic précoce en raison de la persistance de la dysphonie. Les Médecins de PMI, les pédiatres doivent mieux connaître cette affection, prise à tort comme un état de mal asthmatique, et adresser précocement l'enfant au spécialiste ORL.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 1525 fois, téléchargé 26 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM) - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !