Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Testez vos connaissances : Connaissez-vous le concept des 1000 premiers jours ? - Plus d'informations



Connaissez-vous les produits Strides Pharma ?

Connaissez-vous les produits Strides Pharma ? Plus d'informations

Plus d'informations


Nouvelles informations Valproate

GUIDE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Nouvelles informations Valproate - Guide à destination des professionnels de santé

Plus d'informations


Bibliothèque médicale

Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Afrique ?
Demandez, dès maintenant, votre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie




Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6606 - Juin 2019 - pages 323-332

Docteur Hamidou Savadogo Prise en charge de la glomérulonéphrite aiguë post-infectieuse chez l’enfant : expérience du Centre Hospitalier Universitaire Pédiatrique Charles De Gaulle de Ouagadougou (Burkina Faso) note

Auteurs : H. Savadogo, L. Toguyeni/Tamini, A. Kabore, A.S. Ouermi, P.E.M.R. Taram, G. Coulibaly, S. Kaboret, L. Dao, D. Ye - Burkina Faso


Résumé

Introduction : La Glomérulo-Néphrite Aiguë Post-infectieuse (GNAP) reste fréquente chez l’enfant dans les pays en développement. Au Burkina Faso, il existe très peu de données sur le sujet. Le but de ce travail était de contribuer à travers les données fournies par l’étude, à l’amélioration de la prise en charge de la maladie en milieu pédiatrique au Burkina Faso.
Patients et méthode : Il s’est agi d’une étude rétrospective descriptive sur la période du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2017 (10 ans). Ont été inclus dans l’étude les enfants âgés de 0 à 15 ans hospitalisés dans le service de pédiatrie médicale du Centre Hospitalier Universitaire Pédiatrique Charles De Gaulle (CHUP-CDG) de Ouagadougou pour glomérulonéphrite aiguë post-infectieuse pendant notre période d’étude. Les données collectées ont été traitées sur micro-ordinateur à l’aide du logiciel SPSS dans sa version 20.
Résultats : Cinquante-huit patients ont été inclus durant la période d’étude, soit 1,6% des hospitalisations. L’âge moyen était de 5,8 ± 2,9 ans avec des extrêmes de 20 mois et 13 ans. La tranche d’âge la plus concernée était celle de 5 à 12 ans. La prédominance était masculine (65,5%). Les enfants étaient dans la majorité des cas issus de familles à niveau socioéconomique défavorable. Un syndrome œdémateux était retrouvé chez la plupart des patients à l’admission. La tension artérielle a été mesurée chez 44 patients soit 75,86% des cas. Les moyennes des pressions artérielles systolique et diastolique étaient respectivement de 113,18 ± 23 mm Hg (extrêmes = 80 et 190) et 70,82 ± 18 mm Hg (extrême = 40 et 120). Sur le plan paraclinique nous avons noté des ASLO positifs dans 40,4% des cas. Un seul patient avait une protéinurie > 50 mg/kg/24h. La créatininémie moyenne était de 125,6 ± 197,1 µmol/L avec des extrêmes de 17 et 1830 µmol/L. Le traitement était essentiellement symptomatique. La durée moyenne d’hospitalisation était 12,03 ± 8,6 avec des extrêmes de 0 et 47 jours. L’évolution était favorable dans 79,31% des cas.
Conclusion : La GNAPI reste relativement fréquente au CHUP-CDG de Ouagadougou probablement à cause des conditions de vie et d’hygiène précaires. L’évolution est généralement favorable mais des complications peuvent survenir.

Summary
Post-infectious acute glomerulonephritis in children: experience of the Pediatric University Hospital Charles de Gaulle of Ouagadougou

Introduction: Post-infectious acute glomerulonephritis remains common in children in developing countries. In Burkina Faso, there is very little data on the subject. The aim of this work was to contribute, through the data provided by the study, to the improvement of the management of the disease in children in Burkina Faso.
Patients and methods: It was a retrospective descriptive study over the period from January 1st, 2008 to December 31st, 2017 (10 years). We included in the study children aged 0 to 15 years, hospitalized in the pediatric medical service of the Pediatric University Hospital Charles De Gaulle (CHUP-CDG) of Ouagadougou for post-infectious acute glomerulonephritis during our study period. The data collected was processed on a microcomputer using SPSS software in version 20.
Results: Fifty-eight patients were included during the study period (1.6% of hospitalizations). The average age was 5.8 ± 2.9 years with extremes of 20 months and 13 years. The most concerned age group was 5 to 12 years old. The predominance was male (65.5%). Most of the children came from families with low socioeconomic status. An edematous syndrome was found in most patients on admission. Blood pressure was measured in 44 patients (75.86% of cases). Mean systolic and diastolic arterial pressures were 113.18 ± 23 mm Hg (extremes = 80-190) and 70.82 ± 18 mm Hg (extremes = 40-120), respectively. Paraclinically, we found positive antistreptolysin O in 40.4% of cases. Only one patient had proteinuria > 50 mg/kg/day. Mean serum creatinine was 125.6 ± 197.1 μmol/L with extremes of 17 and 1830 μmol/L. The treatment was essentially symptomatic. Mean hospital stay was 12.03 ±8.6 with extremes of 0 and 47 days. The evolution was favorable in 79,31% of the cases.
Conclusion: Post-infectious acute glomerulonephritis remains relatively common in the Pediatric University Hospital Charles De Gaulle of Ouagadougou, probably because of precarious living and hygiene conditions. The evolution is generally favorable, but some complications can arise.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 730 fois, téléchargé 13 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Testez vos connaissances : Connaissez-vous le concept des 1000 premiers jours ? - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !