Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !



Connaissez-vous les produits Strides Pharma ?

Connaissez-vous les produits Strides Pharma ? Plus d'informations

Plus d'informations


Nouvelles informations Valproate

GUIDE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Nouvelles informations Valproate - Guide à destination des professionnels de santé

Plus d'informations


Bibliothèque médicale

Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Afrique ?
Demandez, dès maintenant, votre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie




Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6612 - Décembre 2019 - pages 603-614

Docteur Fatou Ly Le paludisme grave de l’enfant. Aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques, évolutifs et pronostiques note

Auteurs : F. Ly, B. Camara, A. Sall Diouf, A. Sakho Kane, A. Sow, B. Niang, Y. Keita, M. Nkara, A. Sylla, O. Ndiaye - Sénégal


Résumé

Introduction : Le paludisme reste une des maladies endémo-épidémiques la plus répandue dans le monde. Dans sa forme grave, il pose un véritable problème de santé publique en Afrique sub-saharienne. Les objectifs de notre étude étaient d’étudier ses aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs et d’identifier les différents facteurs pronostiques associés aux décès.
Patients et méthodes : Nous avions mené une étude rétrospective allant du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2016. Tous les enfants âgés de 2 mois à 15 ans admis pour paludisme grave avec une GE et/ou un TDR positifs associés à un ou plusieurs critères tels que défini par l’OMS étaient inclus.
Résultats : L’incidence hospitalière était de 3,77 avec un sex-ratio de 1,69. Les grands enfants étaient les plus touchés avec un âge médian de 86,76 mois. Le délai d’hospitalisation médian était de 5,17 jours. Les signes cliniques à l’admission étaient dominés par le coma (55,6%), la pâleur (53,8%) et l’ictère (31,1%). Les formes cliniques les plus fréquentes étaient la forme neurologique (74,3%) et la forme anémique (52,7%). La densité parasitaire était > 10.000/mm3 (67,8%). L’anémie était retrouvée dans 52,7% des cas et la thrombopénie dans 65,2% des cas. Les patients présentaient une hypoglycémie dans 5,4% des cas. L’hyponatrémie était sévère dans 53,8% des cas. Le protocole thérapeutique le plus utilisé était la quinine (83,2%) suivi de l’arthémeter (36,5%). L’évolution était favorable dans 88,6%. Nous avions déploré 1 cas de séquelle neurologique et une létalité de 10,8%. Les facteurs pronostiques associés aux décès dans notre étude étaient : le coma, les convulsions, le collapsus circulatoire et l’hyponatrémie sévère.
Conclusion : Au Sénégal, le paludisme constitue une priorité de santé publique avec une létalité encore très élevée en milieu hospitalier comme en atteste nos résultats. Il s’avère ainsi nécessaire d’intensifier les mesures préventives et d’assurer une prise en charge précoce des troubles métaboliques, neurologiques, et circulatoires qui ont une grande valeur pronostique. Au plan thérapeutique, il faudrait se conformer au schéma thérapeutique du paludisme grave tel que recommandé par l’OMS.

Summary
Severe malaria in children: epidemiological, clinical, therapeutic, evolutionary and prognostic aspects

Introduction: Malaria remains one of the most widespread endemic and epidemic diseases in the world. In its serious form, it poses a real public health problem in sub-Saharan Africa. The objectives of our study were to study its epidemiological, clinical, therapeutic and evolutionary aspects and to identify the different prognostic factors associated with deaths.
Patients and methods: We conducted a retrospective study from January 1st, 2012 to December 31st, 2016. All children aged 2 months to 15 years admitted for severe malaria with GE and/or positive RDT associated with one or more criteria as defined by WHO were included.
Results: The hospital incidence was 3.77 with a sex ratio of 1.69. The older children were the most affected with a median age of 86.76 months. The median hospitalization time was 5.17 days. The clinical signs at admission were dominated by coma (55.6%), pallor (53.8%) and jaundice (31.1%). The most common clinical forms were the neurological form (74.3%) and the anemic form (52.7%). The parasite density was > 10000/mm3 (67.8%). Anemia was found in 52.7% of cases and thrombocytopenia in 65.2% of cases. Patients had hypoglycemia in 5.4% of cases. Hyponatremia was severe in 53.8% of cases. The most used therapeutic protocol was quinine (83.2%) followed by arthemeter (36.5%). The evolution was favorable in 88.6%. We deplored one case of neurological sequelae and a lethality of 10.8%. The prognostic factors associated with the deaths in our study were: coma, seizures, circulatory collapse, and severe hyponatremia
Conclusion: In Senegal, malaria is a public health priority with a still high mortality rate in hospitals, as our results attest. It is thus necessary to intensify the preventive measures and to ensure an early management of the metabolic, neurological and circulatory disorders which have a great prognostic value. Therapeutically, the treatment regimen for severe malaria should be adhered to as recommended by WHO.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 901 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !