Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ? / Inscription

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Replay Webinaire : Pharmacy Academy - Plus d'informations



Hors série

couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA


Installez le DIAM sur votre téléphone en 30 secondes chrono

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Tuto / Comment ajouter l'appli* DIAM à votre téléphone



Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6711 - Novembre 2020 - pages 567-578

Docteur Abdoulaye Hima Maiga Les abcès cérébraux au Niger note

Auteurs : A. Hima-Maiga, E. Kpelao, A.B. Kelani, I. Abdoulwahab, M. Gaye, A. Diop, Sanoussi, Y. Sakho - Niger


Résumé

Introduction : L’abcès est une suppuration intracrânienne réalisant une cavité néoformée. Cette caractéristique le différencie d’un empyème sous-dural ou extra-dural, une suppuration intracrânienne développée dans une cavité préexistante.
Patients et méthodes : C’est une étude rétrospective, multicentrique, réalisée sur une période de 7 ans allant de février 2011 à décembre 2017. Il s’agit de 18 patients chez lesquels le diagnostic d’abcès cérébral a été posé. Tous nos patients ont bénéficié d’un traitement médical et chirurgical. Les patients provenaient de l’hôpital national de Lamordé, notre hôpital national de Niamey et des deux cliniques privées de la capitale.
Résultats : L’âge de nos patients variait de 2 à 70 ans avec une moyenne d’âge de 23 ans. La tranche d’âge de 2 à 20 ans était la plus atteinte. Nous avons noté une prédominance du sexe masculin (66.66% des cas) soit un sex-ratio de 2. Le recrutement des patients était faible au niveau de la capitale. la plupart venait de l’intérieur du pays et de certains pays limitrophes. La porte d’entrée a été retrouvée dans 83,33% des cas. Il s’agissait essentiellement d’abcès par infection de voisinage dans 73,33% des cas et des abcès métastatiques dans 26,67% des cas. Sur le plan clinique, les motifs d’hospitalisation étaient, l’hypertension intracrânienne dans 50% des cas, avec des céphalées qui représentaient 22,22% ; le syndrome infectieux 88,88% des cas, le déficit moteur 27,77%, les troubles phasiques 5,55% et les convulsions dans 33,33% des cas. Le délai entre le début de la symptomatologie et l’hospitalisation était de moins d’une semaine dans 22,22% des cas, d’une semaine à un mois dans 44,44%, d’un à deux mois dans 11,11%, plus de deux mois dans 22,22% des cas. L’examen cytobactériologique du pus a été effectué dans 61,11% des cas. L’examen direct a montré la présence de cocci gram positif dans 18,18% des cas. Le germe a été identifié dans 9,09% des cas, il s’agissait d’un Staphylococcus aureus. Tous nos patients ont bénéficié d’un examen tomodensitométrique cérébral (TDM), d’un traitement médical et chirurgical. La localisation frontale de l’abcès a été retrouvée dans 33,33%. La technique chirurgicale préconisée, chez tous nos malades, était la trépano-ponction. Les patients ont été suivis pendant des durées variables sur le plan clinique et paraclinique (TDM). L’évolution clinique et radiologique a été marquée par une guérison dans 88,88% des cas avec 75% sans séquelles et 25% avec des séquelles (hémiplégie, baisse de l’acuité visuelle, épilepsie secondaire). La mortalité était de 11,11% de cas.
Conclusion : L’abcès du cerveau est une pathologie infectieuse rare mais grave, dont la fréquence varie en fonction des pays et des services de neurochirurgie. La tomodensitométrie et la résonance magnétique nucléaire ont nettement facilité le diagnostic et restent aujourd’hui les examens radiologiques de référence dans le diagnostic de l’abcès du cerveau.

Summary
Brain abscess in Niger

Introduction: Abscess is an intracranial suppuration producing a newly formed cavity. This characteristic differentiates it from a subdural or extradural empyema, an intracranial suppuration developed in a preexisting cavity.
Patients and methods: This was a retrospective, multicentric study, carried out over a period of 7 years from February 2011 to December 2017. These were 18 patients in whom the diagnosis of brain abscess was made. All of our patients have received medical and surgical treatment. Patients came from the Lamordé National Hospital, our Niamey National Hospital and the two private clinics in the capital.
Results: The average age of these patients was 23 years with extremes from 2 years to 70 years. The age group of 2 to 20 years was the most important. The male sex was predominant with 66.66% of men that is a sex-ratio of 2. These patients came from diverse origins, very few are from the capital city, most them came from the countryside and certain neighboring countries. The front door was found in 83.33% of the cases. These are mainly abscesses due to neighborhood infection in 73.33% of cases and metastatic abscesses in 26.67% of cases. Clinically, the reasons for hospitalizations were intracranial hypertension in 50% of cases, infectious syndrome in 88.88% of cases, motor deficit in 27.77%, head-ache present in 22.22%, phasic disorders in 5.55% and convulsions in 33.33% of cases. The delay between the onset of symptoms and hospitalization was less than a week in 22.22% of the cases, a week to a month in 44.44%, one and two months in 11.11%, after more than two months in 22.22% of cases. Cytobacteriological examination of pus was carried out in 61.11% of cases with direct examination for the presence of cocci gram positive in 18.18% of cases and in culture a presence of Staphylococcus aureus was noted in 9,09% of patients. All of our patients underwent a brain computed tomography (CT) examination, medical and surgical treatment. The frontal location of the abscess was found in 33.33%. The recommended surgical technique for all of our patients was trepan-puncture. Patients were followed for varying lengths of time clinically and paraclinically (CT). The clinical and radiological evolution was marked by a cure in 88.88% of cases with 75% without sequelae and 25% with sequelae (hemiplegia, loss of visual acuity, secondary epilepsy). Mortality was 11.11% of cases.
Conclusion: Brain abscess is a rare but serious infectious pathology, the frequency of which varies depending on the country and the neurosurgery departments. CT and MRI significantly facilitated the diagnosis and remain the standard radiological examinations in the diagnosis of brain abscess.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (2,7 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 951 fois, téléchargé 6 fois et évalué 6 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Replay Webinaire : Pharmacy Academy - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !