Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ? / Inscription

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Webinaire Strides capsule : Prise en charge des infections en néonatologie - Plus d'informations



Hors série

couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA


Installez le DIAM sur votre téléphone en 30 secondes chrono

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Tuto / Comment ajouter l'appli* DIAM à votre téléphone



Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6905 - Mai 2022 - pages 295-302

Monsieur Christian Maucler Pamatika Séroprévalence de l’immunité et de la primo-infection de la rubéole à Bangui en Centrafrique. A propos de trois années d’étude au Laboratoire National de Biologie Clinique et de Santé Publique note

Auteurs : C.M. Pamatika, C.D. Mossoro-Kpinde, M. Mbeko-Simaleko, G. Nembi, E. Kalthan, E. Fandema, R. Doyama, G. Piamale - Centrafrique


Résumé

Objectif : Déterminer la séroprévalence annuelle et moyenne de l’immunité et de la primo-infection de la rubéole entre 2016 et 2018 à Bangui, République Centrafricaine.
Matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective réalisée au Service d’immuno-sérologie du Laboratoire National de Biologie Clinique et de Santé Publique de 2016 à 2018. L’échantillon de l’étude était constitué de patients des deux sexes dont les données sérologiques étaient documentées. Les tests sérologiques des immunoglobulines de type M (IgM) spécifiques d’une primo-infection et de type G (anticorps), spécifiques de l’immunité ont été utilisés. Le logiciel Epi-Info 7 a été utilisé pour l’analyse des données avec un intervalle de confiance était de 95%.
Résultats : Au total 1777 échantillons ont été analysés dont 98,48% pour le sexe féminin. L’âge des patients varie de 08 mois à 86 ans. La séroprévalence moyenne de l’immunité contre la rubéole était de 24,92%. La séroprévalence moyenne de la primo-infection était de 9,47%. Les patients âgés de 50 à 59 ans étaient plus immunisés (33,33%) et plus touchés par la primo-infection (11,11%). L’immunité et la survenue de la primo-infection était significativement associée à l’année (p < 5%). L’âge assure un effet protecteur non significatif contre la rubéole (OR < 1 et p > 5%). Les personnes non immunisées ont 04 fois plus de risque de contracter la rubéole (OR = 4,14 ; IC [2,95-5,82] ; p < 5%).
Conclusion : La primo-infection de la rubéole est peu élevée à Bangui. L’immunité contre la rubéole est faible. L’introduction d’un vaccin anti-rubéoleux en Centrafrique permettra d’améliorer le niveau d’immunité.

Summary
Seroprevalence of immunity and first infection of rubella in Bangui in Central Africa: about three years of study at the National Laboratory of Clinical Biology and Public Health

Objective: To determine the annual and average seroprevalence of rubella immunity and first infection between 2016 and 2018 in Bangui.
Materials and methods: This is a retrospective study conducted in the Immuno-serology Department of the National Laboratory of Clinical Biology and Public Health from 2016 to 2018. The study sample consisted of patients of both sexes whose serological data were documented. Serological tests of immunoglobulins of type M (IgM) specific to a primary infection and type G (antibody), specific to immunity were used. The Epi-Info 7 software was used for data analysis with a confidence interval of 95%.
Results: A total of 1,777 samples were analyzed, of which 98.48% were for the female sex. Patients range in age from 8 months to 86 years. The average seroprevalence of immunity against rubella was 24.92%. The average seroprevalence of primary infection was 9.47%. Patients aged 50 to 59 were more immune (33.33%) and most affected by primary infection (11.11%). Immunity and the occurrence of primary infection was significantly associated with the year (p < 5%). Age provides a non-significant protective effect against rubella (OR < 1 and p > 5%). People who are not immunized are 04 times more likely to get rubella (OR - 4.14; IC [2.95-5.82]; p < 5%).
Conclusion: The first infection of rubella is low in Bangui. Immunity against rubella is low. The introduction of a rubella vaccine in the Central African Republic will improve the level of immunity.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 1141 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Webinaire Strides capsule : Prise en charge des infections en néonatologie - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !