Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription | Go to english website EN website


X




Mot de passe oublié ?

Odonto-stomatologie Tropicale - 1ère revue dentaire internationale panafricaine


Covid-19 : les molécules en Odontologie - Plus d'informations



Bibliothèque médicale

Retrouvez toutes les revues APIDPM et découvrez les offres d'abonnement sur APIDPM le kiosque

Vous souhaitez vous abonner à Odonto-Stomatologie Tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Afrique ?
Demandez, dès maintenant, notre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie


Archives / Consultation d'articles


Publié en Français dans Odonto-Stomatologie Tropicale Volume 43 - Mars 2020 pages 5-16

Mademoiselle Christelle Rouhana Effet du matériau et de la taille du connecteur sur la distribution des contraintes d’un bridge provisoire : une analyse des éléments finis Effet du matériau et de la taille du connecteur sur la distribution des contraintes d’un bridge provisoire : une analyse des éléments finis est évalué 1 étoiles par les abonnés Odonto-Stomatologie Tropicale électronique

Auteurs : C. Rouhana, P. Habre - Liban


Résumé

Introduction : L’objectif de cette étude est d’évaluer, par l’analyse des éléments finis (AEF), l’effet du matériau et de la taille du connecteur sur les contraintes maximales d’un bridge provisoire de 3 éléments afin d’estimer la résistance à la fracture.
Matériels et méthodes : Neuf modèles tridimensionnels ont été construits à partir de trois types de matériaux provisoires : une résine acrylique autopolymérisable (Unifast III), une résine composite autopolymérisable (Luxacrown) et un bloc de PMMA usiné (TelioCAD), et de trois tailles de section transversale du connecteur : 9, 12 et 16 mm2. Une force axiale de 500N a été simulée au niveau du pontique. La distribution des contraintes équivalentes Von Mises a été calculée pour chaque modèle à l’aide du logiciel ANSYS Workbench 19.1 (Ansys Inc., USA). L’analyse statistique des données a été réalisée à l’aide du logiciel statistique Statistical Package Software For Social Science (SPSS for Windows, version 18.0, Chicago, IL, USA).
Résultats : Il n’y avait pas de différence statistiquement significative entre les contraintes maximales équivalentes des trois matériaux (p-value = 0.837). La diminution de la section transversale du connecteur entraîne une augmentation des contraintes maximales et la différence était statistiquement significative (p-value < 0.001).
Conclusion : La section transversale du connecteur a une influence importante sur les contraintes maximales initiées dans un bridge provisoire. Pour le Luxacrown et le TelioCAD, une taille du connecteur de 9 mm2 peut être utilisée.

Abstract
Influence of material and connector size on the stress distribution of a temporary bridge: a finite element analysis

Introduction: The aim of this study was to evaluate, with the Finite Element Analysis (FEA), the influence of the material and the connector size on stresses in a 3-unit temporary fixed partial denture in order to estimate the fracture resistance.
Materials and methods: Nine three-dimensional models were then constructed with three different temporary materials: a self-cured acrylic resin (Unifast III), a self-cured composite resin (Luxacrown) and a CAD/CAM PMMA-based polymers (TelioCAD) and three different cross sectional sizes of the connector: 9, 12 and 16 mm2. An axial force of 500 N was simulated onto the pontic. The distribution of the equivalent Von Mises stresses was computed for each model using the software ANSYS Workbench 19.1 (Ansys Inc., USA). The data were statistically analysed using the program Statistical Package Software For Social Science (SPSS for Windows, version 18.0, Chicago, IL, USA).
Results: There was no statistically significant difference in the maximum equivalent stresses between the three different tested materials (p-value = 0.837). Decreasing the size of the cross-sectional area of the connector leads to an increasing of the maximum equivalent stresses and the difference was statistically significant (-p-value < 0 .001).
Conclusion: The cross-sectional size of the connector has a significant role in the maximum stresses initiated within the temporary bridge. For Luxacrown and TelioCAD, a size of 9 mm2 can be used for the connector.

icone adobe 

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Odonto-Stomatologie Tropicale électronique.
Il a été consulté 821 fois, téléchargé 1 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Covid-19 : les molécules en Odontologie - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Odonto-Stomatologie Tropicale
    Trimestriel - ISSN 0251-172X
    Medline (NLM ID: 8103679)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !