Santé tropicale en Centrafrique - Le guide de la médecine et de la santé en Centrafrique


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Santé tropicale en Centrafrique > Revue de presse

Revue de presse

Birao : le paludisme sévit - 30/08/2013 - Remastpca - CentrafriqueEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le paludisme sévit dans la préfecture de la Vakaga particulièrement à Birao. Hommes, femmes et enfants ne sont pas épargnés. Les postes installés dans les quartiers de Birao par le Comité International de la Croix Rouge ne parviennent pas à maitriser la situation car on constate une rupture des médicaments depuis prêt d’une semaine. L’hôpital Préfectoral de Birao manque cruellement des médicaments et le personnel spécialisé de la santé n’existe plus à Birao.

Le chef de préfecture sanitaire, le médecin préfectoral et les infirmiers qualifiés sont tous en dehors de la Vakaga, seuls les secouristes locaux et le personnel d’appui sont présents, nous a rapporté M. Zacharia Bangue Bernard de la Radio Yata de Birao. Un cri d’alarme est lancé au gouvernement, aux ONG telles que les Médecins Sans Frontière, Initiative Médicorps et autres d’investir à Vakaga pour sauver des vies.

Du côté du Centre de Dépistage Volontaire du VIH, sa porte a été fermée depuis bientôt un an et les malades du Sida manquent de médicament, dont les conséquences risquent d’être dramatiques.

Fridolin Ngoulou

Lire l'article original

Plus d'articles Centrafricains - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CentrafriqueSanté tropicale en Centrafrique
Le guide de la médecine et de la santé en Centrafrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !