Santé tropicale en Centrafrique - Le guide de la médecine et de la santé en Centrafrique


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Centrafrique > Revue de presse

Revue de presse

Centrafrique : Les personnes vivant avec le VIH de Nola se plaignent de la rupture des ARV - 21/05/2014 - Remastpca - CentrafriqueEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Nola, 21 mai (RJDH) – Les personnes vivant avec le VIH/SIDA de la ville de Nola (sud) se disent en danger à cause de la rupture des Anti Retro Viraux (ARV). Des cas de décès liés à cette situation sont déjà signalés dans la ville. Il y a rupture des ARV dans la ville de Nola. Selon le médecin chef de l’hôpital de la ville, Julien Iya « c’est depuis quatre mois que l’hôpital de Nola n’est pas ravitaillé ». Les personnes vivant avec le VIH/SIDA de cette ville s’inquiètent.

Félicité, une patience de la ville a confié que son état de santé ne cesse de dégrader depuis qu’il y a rupture des ARV « c’est depuis plusieurs mois que nous vivons sans médicament. Cela joue sur ma santé. J’ai été hospitalisée mais ma santé ne s’est pas améliorée. Maintenant, j’ai les maux de tête, le paludisme et la fièvre de manière régulière. Je manque de force et je ne suis plus capable de mener mes activités ».

Le responsable logistique du Réseau Centrafricain des Personnes Vivant avec le VIH (RECAPEV) de la ville de Nola, M. Ngaro a déclaré que huit personnes vivant avec le VIH sont morts depuis que le centre de santé a connu la rupture de médicaments. Ce dernier se dit dépassé et appelle à l’envoie rapide des ARV. « Le réseau est dépassé ici parce que les malades viennent régulièrement vers nous. Mais nous ne pouvons rien. Il faut que les partenaires pensent à répondre en urgence pour éviter d’autres cas de décès ».

Le médecin chef de l’hôpital de Nola, Julien Lya a indiqué que cette rupture est liée au problème de transport et à l’insécurité. Il a précisé que la demande a été déjà faite. « Nous avons envoyé la commande et je suis rassuré que dans les tous prochains jours, ces médicaments vont arriver pour soulager les malades ».

Une source proche de l’Unité de Cession des Médicament a justifié cette rupture par les difficultés rencontrées dans l’acheminement des ARV dans cette localité. La même source a promis le ravitaillement imminent de Nola pour doter le centre de santé des ARV. Elle indique que la République Centrafricaine ne connait pas de rupture des ARV.

Lire l'article original

Plus d'articles Centrafricains - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CentrafriqueSanté tropicale en Centrafrique
Le guide de la médecine et de la santé en Centrafrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !