Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme : 115 milliards pour le renforcement de la lutte - 05/02/2010 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une première subvention du Round 6 avait permis à la Côte d’Ivoire de relancer ses activités dans 19 districts sanitaires en 2007. Cependant, vu les conséquences de cette maladie sur la population, au dire des autorités, la Côte d’Ivoire a obtenu du Fonds mondial, un second financement de 115 milliards de francs Cfa pour renforcer la lutte. Le projet a été présenté officiellement hier à l’Insp d’Adjamé. Dénommé «Passage à échelle des interventions de lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire dans un contexte de reconstruction nationale», il s’étend sur 83 districts, ainsi que l’ensemble de la population sans distinction d’âge et de sexe, sur cinq ans.

Le coordonnateur du Programme de lutte contre le paludisme, Dr San Koffi Moïse, s’est réjoui de ce projet qui contribuera à faire reculer véritablement cette maladie en Côte d’Ivoire, en ce sens qu’il permettra «à 80% de la population ivoirienne de dormir sous les moustiquaires imprégnées, ainsi que 80% de femmes enceintes d’être protégées contre cette maladie».

A cet effet, 8000 prestataires de soins du public et du privé non lucratif seront formés. 8 900 000 moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action seront distribuées gratuitement aux populations lors d’une grande campagne de masse, plus de 1.000.000 de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action seront distribuées en routine au bénéfice des femmes enceintes, plus de 6 milliards de francs CFA de médicaments antipaludiques seront disponibles pour le traitement des patients, la couverture de tous les centres de santé en moyens de diagnostic de confirmation du paludisme». Ainsi, la Côte d’Ivoire pourra tenir, au dire du représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Bledi Trouin Félix, «les engagements internationaux auxquels le pays a adhéré parmi lesquels les objectifs d’Abuja pour 2010 et les objectifs du millénaire pour le développement (Omd) en 2015».

C’est pourquoi le représentant national de la Cellule de coordination des fonds (CCM en anglais), M. Gbanta, a exhorté les autorités à respecter les procédures et surtout à s’engager au travail, «pour que nous atteignions nos objectifs».

Le paludisme représente, selon les intervenants, plus de 50% des motifs de consultation et un décès sur trois serait dû à cette affection. Les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés.

Marcelline Gneproust

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !