Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Maladies chroniques: les spécialistes ivoiriens ont examine le diagramme d'évaluation et de prévention de risque - 09/04/2010 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Programme national de prévention des maladies non transmissibles a organisé, ce jeudi 08 avril, une séance de travail et d’information, de présentation et d’échanges sur l’outil de prévention primaire des maladies cardiovasculaires. La rencontre s’est tenue à l’immeuble Crae-Uemoa d’Abidjan Plateau, avec pour but d’impliquer l’ensemble des acteurs du domaine du médicament, de l’assurance maladie et des pathologies cardiovasculaires en Côte d’ivoire.

Il s’est, en effet, agi pour les participants de passer en revue le Diagramme d’évaluation et de prédiction du risque de survenue d’événement cardiovasculaire mortel ou non. Un outil développé par l’Organisation mondiale de la santé (Oms), en collaboration avec la Société internationale d’hypertension.

Après quoi, ils ont entrepris de décrire les mesures et actions médicales de prévention primaire en fonction du niveau de risque. Avant d’exposer les implications liées à l’utilisation du Diagramme au niveau du système de santé. Enfin, ont été présentées les nécessités et étapes suivantes du processus de vulgarisation de l’utilisation de cet outil au niveau du même système de santé.

Cette séance de travail aura permis, selon M. Prosper Djessou, représentant le Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, « aux différents acteurs d’être au même niveau d’information afin que les dispositions adéquates soient mises en œuvre pour le bien être des populations ».

Les principales maladies chroniques non transmissibles, à savoir les maladies cardiovasculaires, les cancers, les affections respiratoires chroniques et le diabète, constituent aujourd’hui les causes majeures de morbidité et de mortalité dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la Santé (Oms). En Afrique subsaharienne, les statistiques de l’Oms indiquent que plus de 20 millions de personnes sont affectées par l’hypertension artérielle. Si rien n’est fait, l’organisation onusienne prédit qu’en 2020, les maladies cardiovasculaires seront, à elles seules, à la base de 50% des décès toutes causes confondues.

Les facteurs de risque majeurs à la base d’une forte proportion de ces affections chroniques sont entre autres l’abus d’alcool, le tabagisme, la mauvaise alimentation, l’inactivité physique et leurs corollaires que sont le surpoids et l’obésité, l’hyperglycémie et l’hypercholestérolémie.

Ghislaine ATTA

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !