Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Infertilité masculine en Côte d’Ivoire : l’insuffisance de statistiques renforce le tabou - 19/11/2010 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

[Le spermatozoide] En Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire, de nombreuses séparations de couples ou même de divorces sont imputés à la stérilité de l’un des conjoints. Mais généralement au banc des accusés, la femme, dont le principal délit est de « ne pas faire d’enfants ». L’infertilité masculine est reconnue par les médecins comme un problème de santé publique.

C’est ce qui revient très souvent dans les différents entretiens accordés à la presse par la plupart des spécialistes de la reproduction du pays. Paradoxalement, les chiffres illustrant cette réalité continuent d’être aussi rares que « les dents d’une poule ». Et pourtant, il est de notoriété publique que l’homme n’est pas aussi innocent qu’il veut bien le faire croire. En effet, aux dires des spécialistes de la reproduction, il y a beaucoup plus d'hommes infertiles qu'on ne le croit.

Un homme sur cinq concerné

Cette statistique isolée, relative à l’infection la plus répandue chez les patients infertiles, est disponible sur le blog d’un internaute et corroborée par M. Axel Koblan Avoni, tradipraticien bien connu du milieu médical et spécialisé dans les affections liées aux troubles de la reproduction. « L'infertilité masculine en Côte d'Ivoire est liée à un problème d'infection. Il y a un germe particulier qu'on appelle le chlamydia trachomatis, qui est à l'origine des déformations des spermatozoïdes, et c'est cette même bactérie qui bouche les trompes des femmes », explique ce dernier. Le blog, quant à lui, révèle, sur la base d’une étude menée par le Dr Diahou N’guessan (Phytopharmacologue), qu’environ 20% des patients masculins seraient positifs au Chlamydia Trachomatis responsable de la Chlamidiose, maladie sexuellement transmissible très fréquente se manifestant par des infections génitales.

Peu de nouvelles…mauvaises nouvelles

A la direction de la coordination du Programme national de la Santé, de la reproduction et de la planification familiale (Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique), aucun chiffre n’a véritablement pu être communiqué.

Le manque de chiffres officiels sur les troubles de la reproduction au niveau des hommes, n’est pas fait pour arranger les choses, dans une sphère socioculturelle où la femme continue d’être indexée. Une culture qui ne considère pas que l'homme puisse être infécond, et qui encore confond virilité et fécondité.

Ghislaine ATTA

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !