Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Système de santé ivoirien: L’OMS plaide pour des actions concrètes - 07/02/2011 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

[M. Mamadou Ball (Photo d'archives)] Le Représentant de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) en Côte d’Ivoire, Dr. Mamadou D. Ball a appelé les partenaires aux développements en fin de semaine dernière, à Abidjan, pour des actions concrètes, y compris le financement du Plan d'action d'urgence, soient menées afin de relancer le système de santé dans les zones centre, nord et ouest ivoirien. L’information est donnée par un communiqué de presse de la représentation de l’organisation onusienne en Côte d’Ivoire.

« L’Oms en appelle aux partenaires pour que des actions concrètes, y compris le financement du Plan d'action d'urgence, soient menées afin de relancer le système de santé dans ces zones », indique Dr. Mamadou D. Ball dans le texte. Avant d’exprimer sa préoccupation face à cette situation.

Il a souligné que si rien n’est fait certains services seront totalement fermés, notamment les services de santé maternelle et infantile et les services de vaccination de routine qui sont déjà sous fréquentés. « La couverture vaccinale pour certains antigènes (rougeole et tétanos) va encore baisser alors qu’elle était déjà très faible », a insisté l’expert.

La situation qui était déjà préoccupante avant la crise post-électorale, a été exacerbée par celle-ci. Selon le document, il est noté que depuis le début de la crise post-électorale, plusieurs membres du personnel de santé ne sont pas à leur poste dans les zones concernées. A Duekoué, dans l’ouest du pays, seulement 20% du personnel de santé qualifiés sont en place dans les structures de santé dont certaines sont presque entièrement tenues par des auxiliaires, voire des volontaires.

Cinq centres de santé de ce district (environ 30%) sont fermés. A Man, certains membres de l’équipe-cadre du district sont absents depuis le second tour de l’élection présidentielle 2010. Autre préoccupation, aucun rapport de surveillance épidémiologique n’est disponible dans cette région depuis plusieurs mois. La pharmacie du Centre hospitalier régional (Chr) de Man a été récemment victime d’actes de vandalisme et est ainsi peu fonctionnelle.

La situation n’est guère reluisante au nord, notamment dans les districts de santé de Séguéla et Mankono, où à l’occasion de la campagne de vaccination contre la fièvre jaune appuyée par l’Oms et l’Unicef, on a noté au niveau des structures de santé, une faiblesse notoire en ressources humaines qualifiées depuis le mois d’août 2010.

Par ailleurs, certains médicaments essentiels ne sont plus disponibles dans ces structures de santé. La semaine dernière, la Pharmacie de la Santé publique (Psp), opérant à partir d’Abidjan, n’a pu livrer qu’en partie les commandes de médicaments destinés à la région des Montagnes (zone ouest). Tout ceci a un impact réel sur l’accès aux soins et services médicaux.

Théodore Kouadio

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !