Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Rougeole et fièvre jaune : PRES de 500 000 personnes vaccinées dans le sud-Comoe - 02/03/2011 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dr Mamadou Ball, représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) en Côte d’Ivoire, l’a encore répété lors de la campagne de riposte vaccinale contre la rougeole et la fièvre jaune qui s’est déroulée du 17 au 26 février dernier, dans les districts sanitaires d’Aboisso et Adiaké. « 800.000 enfants sont toujours privés de leur droit à l’éducation et les violences à l’égard des femmes et des enfants sont en constante hausse », a déploré le premier responsable de l’Oms en Côte d’Ivoire. Avant de marteler que « les enfants ne doivent pas être les victimes de la crise politique que traverse le pays ».

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle plus de 76.000 enfants âgés de six à 59 mois et plus de 400.000 enfants et adultes ont été vaccinés, respectivement, contre la rougeole et la fièvre jaune dans les districts sanitaires d’Aboisso et Adiaké y compris Tiapoum, dans la région sanitaire du Sud-Comoé, du 17 au 26 février 2011, lors de la riposte vaccinale organisée contre l’épidémie de rougeole déclarée dans le district sanitaire d’Adiaké.

Mais la crise politique et socio-économique qui perdure en Côte d’Ivoire perturbe fortement les services de santé dans tout le pays et rend difficile la mise en œuvre des activités de vaccination de routine, soutient l’Oms. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, pour ce qui concerne la rougeole : vingt-deux cas confirmés en 2008, 183 en 2009 et 433 en 2010. Le nombre de districts sanitaires en épidémie est également évolutif : de zéro (0) district en 2008, il était de 10 en 2009 et de 15 en 2010.

Ghislaine ATTA

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !