Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Réhabilitation du système sanitaire : l'OMS apporte son soutien à la Côte d'Ivoire - 10/05/2011 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Côte d'Ivoire qui sort petit à petit d'une crise aigue a besoin su soutien de tous ses partenaires internationaux. Dans le domaine de la santé, elle peut déjà compter sur l'appui de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L'assurance a été donnée aux autorités ivoiriennes par le directeur régional de l'OMS Afrique, DR Luis Sambo. En visite dans le pays, il a eu une séance de travail hier avec le ministre de la Santé, Allah Kouadio Remi, en son cabinet ministériel au Plateau.

L'objectif de sa visite en terre ivoirienne est, selon lui, d'identifier les priorités immédiates, mais également de définir un plan stratégique pour le développement et la réhabilitation des unités de soins. « Nous sommes venus pour analyser les conséquences sanitaires de la crise postélectorale. Nous étions là avant et pendant la crise. Nous seront là après la crise », a-t-il indiqué. La Côte d'Ivoire a noté le ministre de la Santé, compte sur l'OMS pour l'appui technique et la mobilisation des ressources. La crise postélectoral a-t-il reconnu a impacté négativement sur le système sanitaire. « Nous avons subi des pillages, nous avons perdu des stocks de médicaments. Même nos trois centres hospitaliers universitaires, qui sont des centres de références ont besoin d'être réhabilités », a-t-il commenté. Si la crise de septembre 2002 a été durement sentie par les populations des zones centre, nord et ouest, celle de novembre 2010, a indiqué Pr Anongba Simplice, directeur général de la Santé a été plus préjudiciable aux régions de l'ouest, notamment le moyen Cavally et les Montagnes et du sud (Abidjan et le sud ouest (San Pedro). La crise a noté le Pr Anongba a également eu pour conséquence la résurgence de pathologies dont la lèpre, le pian, la tuberculose, la bilharziose, la fièvre jaune et la poliomyélite et le développement de pathologie émergentes. Notamment, l'ulcère de Buruli, les épidémies de rougeole, de choléra et de méningite.

Dao Maïmouna

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !