Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la rage humaine en Côte d’Ivoire : l’INHP et Sanofi Pasteur vaccinent dès demain - 05/07/2011 - Notre Voie - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le top départ de la première grande campagne nationale de vaccination contre la rage humaine sera donné officiellement demain, mercredi 6 juillet à l’initiative de l’institut national d’hygiène publique (INHP) et du laboratoire Sanofi Pasteur. L’information a été donnée mercredi dernier au maquis Du Val (Cocody) au cours d’un atelier d’information et de sensibilisation des journalistes spécialisés dans les questions de santé.

En effet, durant un mois, la population ivoirienne ( enfants et grandes personnes) est invitée à se rendre dans les antennes de l’INHP partout sur l’ensemble du territoire national pour se faire vacciner contre la rage dans le cadre d’un schéma pré-exposition contre une morsure d’un animal (chien, chat, singe…) atteint de rage. Pourquoi doit-on se faire vacciner contre la rage ? Selon le Pr TIEMBRE Issaka, responsable du centre antirabique de l’institut national d’Hygiène Publique, point focal AfroREB (Bureau africain des experts contre la rage), Côte d’Ivoire, « parce que c’est une maladie redoutable et mortelle à 100% une fois la maladie déclarée». « Malgré tous les progrès réalisés sur le plan scientifique et médical a-t-il poursuivi, la rage demeure un problème de santé publique majeur particulièrement dans les pays en développement et singulièrement en Afrique. En effet dans ces pays, le réservoir animal de la maladie n’est pas suffisamment maîtrisé, la prise en charge des personnes exposées au risque d’infection rabique n’est pas parfois réalisée à cause de l’ignorance des populations et des difficultés d’accès au traitement.» De fait, on constate selon l’OMS qu’en en Afrique, 25 000 personnes dont 90% d’enfants, meurent de rage chaque année (soit 1 décès toutes les 20 minutes).

En Côte d’Ivoire, des cas de rage humaine sont fréquemment notifiés par les services du Pr. Tiembré. Ainsi, 3 cas de rage humaine selon lui, ont été notifiés en 2006, 7 cas en 2007, 13 cas en 2008 et 6 cas en 2009. Au cours de l’année 2010, 2 cas de rage humaine ont été enregistrés dans le district sanitaire d’Alepé. En 2010, poursuit-il, plus de 5000 personnes exposées à la rage ont été prises en charge par les services de santé sur l’ensemble du pays. Pour le premier semestre 2011, si aucun cas de rage humaine n’a fort heureusement pas encore été notifié, plus de 1891 cas d’exposition à la rage humaine ont été pris en charge par l’Institut national d’Hygiène Publique. « Les enfants payent le plus lourd tribu à cette maladie négligée du fait de leur proximité avec les animaux et de leur méconnaissance du danger que représentent les animaux de compagnie que sont le chien et le chat. Il faut par ailleurs signaler que du fait du long délai entre l’exposition et la survenue des premiers symptômes, en moyenne 3 semaines, la rage peut être méconnue et sous notifiée. C’est pourquoi, tout doit être mis en œuvre pour que la rage ne soit plus ignorée par nos populations », a soutenu le responsable du centre antirabique de l’INHP. De son côté, Dr Ekra Daniel du ministère de la santé et de la lutte contre le sida a salué la collaboration du laboratoire Sanofi Pasteur depuis sa direction régionale. En effet, le laboratoire a financé selon lui, l’ouverture de plusieurs centres antirabique dans plusieurs pays africains dont la Côte d’Ivoire (Adzopé, Soubré). Pour cette opération, le vaccin antirabique a subit une baisse de 50% sur son prix de cession qui est de 32.000fcfa en période normale.

Coulibaly Zié Oumar

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !