Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Bouaké : des cas de méningite détectés - 10/02/2012 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Selon des sources médicales, une dizaine de cas de méningite a été détectée ces derniers temps dans la région du Gbèkè, notamment dans les villes de Bouaké (3 cas) et de Botro (7 cas dont 5 décès). Cette période d'harmattan, avec ces grands vents qui soufflent, expose beaucoup de personnes à cette maladie aussi dangereuse.

Dans la plupart de ces localités comme dans plusieurs autres, l'hygiène semble ne pas être la chose la mieux partagée. Selon les explications du Dr. Kouadio Garnier, chef de service intérimaire des services d'urgence du Chu de Bouaké, les populations ignorent même le comportement à adopter en pareille circonstance. Les symptômes de la méningite demeurent inconnus du monde rural et même des citadins du fait de l'analphabétisme et de la non-fréquentation des centres de santé. La méningite se manifeste par la raideur méningée (l'impossibilité pour le patient de faire des mouvements de la tête), la fièvre à près de 38 à 40°, le kerling et le brudzinki (l'impossibilité pour le patient de se relever sans plier le genou), a expliqué Dr. Kouadio. Il a recommandé de se faire vacciner et de se protéger contre la poussière en ces temps d'harmattan. Des établissements scolaires, en collaboration avec l'Institut national d'hygiène publique de Bouaké, ont initié des séances de vaccination en vue de prévenir la maladie. Coût : 1300FCFA.

Coulibaly Souleymane, correspondant

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !