Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Mortalité maternelle : la gratuité de l’accouchement et de la césarienne pour sauver des vies - 20/02/2012 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le gouvernement ivoirien vient de rendre gratuit l’accouchement et la césarienne pour toutes les femmes de Côte d’Ivoire. La prise du décret présidentiel se justifie par le niveau élevé de la mortalité maternelle dans le pays et l’injustice sociale que constitue le décès d’une femme au cours de la grossesse ou de l’accouchement. Selon le ministère en charge de la Santé et de la Lutte contre le Sida en Côte d’Ivoire, le coût de la décision du conseil des ministres du 15 février dernier est estimé à 17 milliards de FCFA pour l’année 2012 et à 87 milliards de FCFA pour les quatre (4) prochaines années.

Pour les experts, cette mesure permettra de réduire de façon considérable le taux de mortalité maternelle. « Nombre de femmes seront sauvées lors de l’accouchement », indique le directeur coordonnateur du programme de la santé et de la reproduction au ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Dr. Éliane Abbé. Avant de révéler qu’en Côte d’Ivoire ce sont en moyenne 543 décès de femmes pour 100 000 naissances.

En effet, faute de moyens, nombre de femmes ne se faisaient pas suivre pendant leur grossesse. Surtout en milieu rural. « Le coût de la prise en charge d’une césarienne qui est autour de 120 000 Fcfa n’est pas à la portée de la majorité des femmes ivoiriennes. Surtout en milieu rural », explique Dr. Kouadio Daniel, un médecin en fonction au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville.

Accoucher à la maison

Autre chose, en dépit des risques encourus, nombreuses sont les femmes qui accouchent à domicile. « Les femmes disent toujours avoir été surprises par l’accouchement. Parfois, elles affirment n’avoir pas eu de moyens de transport au moment où elles étaient en travail », soutient Dr. Tchiny N’Dri de l’hôpital général de Marcory.

Le praticien affirme qu’il y a au moins « 5 à 10% d’accouchements à domicile sur les 300 enregistrés par mois » dans son centre sanitaire. Avant de préciser que « les femmes se disent surprises. Ou encore qu’elles sont contraintes à l’endurance par des personnes plus âgées, qui voient d’un mauvais œil qu’on court au centre de santé dès les premières douleurs ».

À ces raisons, s’ajoutent des préjugés qui poussent les femmes à croire « qu’à l’hôpital, on opère beaucoup ». Ainsi, pour fuir la césarienne, elles « boivent des mixtures ou font des purges, également des croix sur le ventre, etc., pour accélérer l’accouchement ».
Au bout du compte, les bébés naissent soit à la maison, soit dans le véhicule qui transporte la mère à la maternité, selon le professionnel. Qui n’arrête pas de sensibiliser les femmes aux risques auxquels elles s’exposent ainsi.

La signature du décret instaurant la gratuité de la césarienne est aussi l’aboutissement d’un long combat mené par les organisations non gouvernementales (Ong) de promotion des droits de la femme.

La joie affichée par les uns et les autres ne cachent pourtant pas les inquiétudes. « Je suis heureuse de cette décision du gouvernement mais je suis aussi inquiète. Vous savez, la première opération de gratuité des soins nous a permis de voir jusqu’où certains médecins étaient capables d’aller pour faire payer les malades>>, a commenté Botti Lou Madeleine, une commerçante.

La jeune femme affirme aussi que pendant la période de gratuité des soins décrétée par le gouvernement, certains ont inventé toutes sortes de charges étranges pour faire payer les patients. « Je me demande s’ils ne feront pas la même chose avec la gratuité au niveau des accouchements ? », a-t-elle conclu.

Théodore Kouadio

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !