Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Henriette Dagri Diabaté (Grande chancelière) au congrès de la Société d’hématologie, hier : « Nous ne sommes pas autosuffisants en produits sanguins » - 18/10/2012 - Le nouveau réveil - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Société ivoirienne d’hématologie, d’immunologie, d’oncologie, et de transfusion sanguine (Sihio-Ts) tient son premier congrès les 17, 18 et 19 octobre 2012 au Plateau avec pour thèmes suivants : "la lutte contre le cancer" et "la sécurité transfusionnelle". La marraine de la cérémonie, le Pr Henriette Dagri Diabaté, Grande chancelière, a relevé que "la Côte d’Ivoire s’est donné les moyens de garantir une sécurité transfusionnelle aux populations".

Toutefois, elle note une "insuffisance". «Nous ne sommes pas encore autosuffisants en produits sanguins. Car les dons de sang restent en deçà des chiffres recommandés par l’Oms. Cette insuffisance de produits sanguins constitue un facteur de risque de morbidité pour la population et elle reste de nature à entacher la sécurité transfusionnelle». Aussi, la marraine du congrès a souhaité que «les échanges apportent des solutions au fléau du cancer en Afrique et au renforcement de la sécurité transfusionnelle», afin que l’un des objectifs du millénaire que s’est fixé le gouvernement du président Alassane Ouattara, à savoir "la santé pour tous" devienne une réalité. Le ministre de la Santé et de la lutte contre le sida, Pr Thérèse N’dri Yoman qui a présidé cette journée d’échanges, a fait cas de certains projets de son ministère. Il s’agit de la vaccination contre le papillomavirus chez la jeune fille de 9 à 13 ans, le dépistage à l’échelle nationale du cancer du col de l’utérus, la création d’un centre de référence, d’un centre de radiothérapie et d’oncologie médicale à Abidjan et le centre de médecine nucléaire qui est en construction.

Foumséké Coulibaly

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !