Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme : des chercheurs inventent un savon contre la maladie - 24/04/2013 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Éliminer tout risque de paludisme en une seule douche. Au Burkina Faso, deux étudiants viennent de recevoir un prix dans le cadre du concours "Global Social Venture Competition" de l'université de Berkeley aux Etats-Unis pour leur invention simple mais novatrice : le Faso Soap.

Moctar Dembélé et Gérard Niyondiko, deux étudiants, ont élaboré une solution simple et efficace contre le paludisme : un savon de toilette dont les ingrédients protègent contre les moustiques vecteurs du parasite à l'origine de la maladie. Cette découverte leur a valu un prix prestigieux.

Éliminer tout risque de paludisme en une seule douche. Au Burkina Faso, deux étudiants viennent de recevoir un prix dans le cadre du concours "Global Social Venture Competition" de l'université de Berkeley aux Etats-Unis pour leur invention simple mais novatrice : le Faso Soap.

Ce savon, élaboré au sein de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement de Ouagadougou, repousse les moustiques du genre Anopheles, vecteur du parasite qui est à l’origine de la maladie. Ce savon de toilette, qui peut également être utilisé pour la lessive, est composé d'ingrédients naturels (citronnelle, karité) et d'autres herbes tenues secrètes.

Une alternative aux traitements existants

Un composant permet notamment d'empêcher la prolifération des larves dans les eaux stagnantes. "Nous voulions une solution simple, explique dans une vidéo Moctar Dembelé l'un des deux étudiants. Le savon ne demande aucune modification des habitudes". Alors que le paludisme tue un enfant par minute en Afrique, ils ne prétendent pas pouvoir éradiquer la maladie mais évoquent "un élément de prévention accessible à tous".

Des tests réalisés à l'échelle humaine à Ouagadougou ont déjà montré l'efficacité du produit. A tel point que les deux étudiants veulent monter leur entreprise et le commercialiser au prix d'un savon lambda, 300 francs CFA (46 centimes d'euros). Un projet réalisable d'ici deux à cinq ans grâce aux 25 000 dollars attribués à la suite du fameux concours.

Outre ce prix attractif, le savon offre également une alternative plus simple aux insecticides et aux antipaludiques. Des traitements qui ne sont pas sans provoquer des effets secondaires chez les patients et peuvent devenir inefficaces si le parasite développe une résistance. Aidés par des laboratoires, les deux hommes veulent maintenant pousser les études cliniques à un stade plus avancé.

Théodore Kouadio

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !