Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Pharmacie de la santé publique : la privatisation mise en route - 25/06/2013 - Notre Voie - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Nouvelle pharmacie de la santé publique (Npsp) est en train de se mettre en place. L’ancienne Psp qui était un Etablissement public à caractère industriel et commercial (Epic) connaît donc une réforme. Au terme d’une assemblée générale, vendredi 21 juin, à l’espace Crrae-Umoa au Plateau, la Npsp est devenue une Association sans but lucratif (Asbl), régie par la loi N° 60-315 du 21 septembre 1960 relative aux associations.

Les statuts et le règlement intérieur ont été adoptés et les premiers dirigeants ont été nommés.
Le premier acte de désignation par vote de l’Asbl conforme au règlement intérieur de l’association, indique que «le Conseil d’administration est dirigé par un président, qui est le représentant du ministère en charge de la santé, pour une période de trois ans renouvelable une seule fois». Ainsi, Dr. Blédi Touin Félix, actuellement inspecteur général de la santé au ministère de la Santé et de la Lutte contre le sida, a été élu président du conseil d’administration de la Npsp-ci. La ministre de la Santé et de la Lutte contre le sida qui a présidé l’Assemblée générale, a alors invité le conseil d’administration composé de 15 membres à «initier au cours de la semaine prochaine (cette semaine, ndlr), la procédure de déclaration auprès du ministère de l’Intérieur». La nouvelle entité qui va signer dans les prochains jours une Convention relative à l’approvisionnement et à la distribution des médicaments essentiels et intrants stratégiques avec l’Etat de Côte d’Ivoire, devra assurer les missions d’une centrale d’achat de médicaments pour l’approvisionnement des structures sanitaires publiques.

Le désengagement partiel de l’Etat de la Psp est justifié, selon la ministre Raymonde Goudou Coffi. En effet, a-t-elle dit, «les études relatives à la situation de cet établissement stratégique ont mis en exergue des difficultés qui ont entraîné une perte de performance de la centrale». Par exemple, la Psp a connu un taux de rupture de stock de 72 % au cours de l’année 2010. Et cela, à cause, entre autres raisons, «d’une absence d’une réelle autonomie de gestion». Face à ce diagnostic partagé par certains professionnels de la distribution des produits pharmaceutiques, la privatisation était-elle la réponse pour ce secteur qui relève de la souveraineté nationale ? C’est la question que se pose nombre professionnels de ce secteur d’activités.

Coulibaly Zié Oumar

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !