Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le SIDA : la progression du VIH a stoppé, selon le conseil national de lutte - 18/12/2013 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

S'appuyant sur les chiffres de 2013, la ministre a révélé que la partie la plus touchée par cette pandémie est Abidjan avec un taux de prévalence de 5,1%, suivie du centre-nord (4,4%), du sud-ouest (4,3%) et du centre (4%). Ces zones sont suivies de celles du Sud avec 3, 5%, de l'ouest avec 3,6%. Le conseil national de lutte contre le Sida, présidé par le Chef de l'État, a, lors de sa réunion annuelle du lundi, indiqué que la lutte contre cette pandémie est en train de porter ses fruits dans la mesure où la progression a stoppé.

« En Côte d'Ivoire, la progression du VIH est stoppée, son évolution est inversée, aucun enfant ne naît infecté par le VIH, et l'impact du Sida sur les populations en général, sur les groupes hautement vulnérables en particulier est atténué, pour le développement du pays et le bien-être de tous », a indiqué la ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Raymonde Goudou Coffie.

S'appuyant sur les chiffres de 2013, la ministre a révélé que la partie la plus touchée par cette pandémie est Abidjan avec un taux de prévalence de 5,1%, suivie du centre-nord (4,4%), du sud-ouest (4,3%) et du centre (4%). Ces zones sont suivies de celles du Sud avec 3, 5%, de l'ouest avec 3,6%.

Selon Raymonde Goudou Coffie, les personnes les plus infectées en Côte d'Ivoire sont les femmes et, selon les estimations de l'Onusida de 2012, 170.000 femmes âgées de 15 ans et plus vivent avec le Sida sur un total de 360.000 personnes. Poursuivant, elle a indiqué qu’il y a « 17.000 nouvelles infections, 23.000 décès, 410.000 orphelins et enfants vulnérables (Oev) du fait du VIH. 28,7% de prévalence chez les professionnelles du sexe. 18% chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.»

Au vu de tous ces chiffres, elle a souligné que la lutte contre le Sida étant une priorité pour la Côte d’Ivoire, les autorités ivoiriennes souhaitent que la communauté internationale honore ses engagements envers leur pays.

Le Président de la République qui a salué ses efforts dans la lutte contre le Sida, a indiqué avoir donné son accord pour le décaissement de 1 million de dollars (500.000.000 Fcfa) pour l’Onusidaafin de poursuivre cette lutte.

Ouattara Ouakaltio

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !