Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Cancer du col de l’utérus : Le taux de prévalence est de 26 % en Côte d’Ivoire - 27/02/2006 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l’instar du SIDA, les cancers du col de l’utérus et du sein sont deux maladies qui font des ravages, au sein la gent féminine. Peu connues, car traitées de sujet tabous, ces maladies sont même parmi les premières causes de mortalité féminine en Côte d’Ivoire. Conscientes de cette situation, les femmes de l’Association nationale des épouses des agents des Douanes (ANEAD-CI), section Cocody ont décidé de faire de la sensibilisation sur ces deux fléaux. Le samedi 25 février 2006, elles ont organisé une conférence sur ces deux pathologies à l’école des Douanes au Plateau. Cette conférence qui avait pour thème : «Contribution de la femme à la réduction de la mortalité liée aux cancers du col de l’utérus et du sein» a été prononcée par Djahan Yao, professeur en gynécologie obstétrique et Doyen de la faculté de médecine de Bouaké.

Selon lui, le cancer du col utérin est une maladie liée à une très forte activité sexuelle. «C’est une maladie sexuellement transmissible causée par un virus appelé papillonna virus humane (HPV)», a-t-il expliqué. Il a indiqué que la prévention de cette maladie se fait très facilement, grâce à son dépistage par un test dénommé le «frottis cervical», «ce test se fait à partir de l’âge de 21 ans. Il est très efficace et peu onéreux. Et est obligatoire pour être rassuré», a préconisé le professeur. Malheureusement, a déploré le Pr Djahan, le taux de prévalence en Côte d’Ivoire de cette maladie est de 26 %. Car sur 100 femmes atteintes de cancer, 90 viennent à l’hôpital à un stade avancé de la maladie. « Dans ce cas, c’est la mort. Nous n’avons pas de radiochimie en Côte d’Ivoire. Et la patiente meurt dans des conditions très lamentables», a-t-il reconnu. Quant au cancer du sein, le conférencier a insisté sur le fait que c’est une maladie très sournoise qui ne se montre qu’après avoir complètement détruit sa victime. Selon le professeur, son évolution est très effroyable et sa découverte est synonyme de décès en Côte d’Ivoire. La prévalence, a-t-il continué est de 10,12 %. «Cependant, son dépistage est très facile grâce à l’auto palpitation de seins par les femmes, elles-mêmes», a rassuré le Pr Djahan. Mme Kosseré Marie-Laure, présidente de l’ANEAD-CI, section Cocody, a exhorté les femmes à faire leurs tests pour être à l’abri de ces deux maladies.

D. Maïmouna (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !