Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

VIH/SIDA : Restitution des résultats de l’enquête sur la pandémie ; Abidjan la plus touchée avec 6,1% du taux de prévalence - 09/02/2007 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Abidjan est la première ville touchée en Côte d’ivoire par le VIH/SIDA, avec un taux de prévalence de 6,1%. Puis succèdent les régions Centre-Est et le Sud avec respectivement 5,8 et 5,5% de prévalence. La région à faible taux d’infection à VIH, est celle du Nord-Ouest (1,7%). C’est ce qui ressort de l’enquête nationale sur les indications du SIDA (EIS-CI), dont les résultats ont été rendus publics hier jeudi 8 février, par le ministère de la lutte contre le SIDA au conseil économique et social National de séroprévalence dans la population générales adultes de Côte d’Ivoire de 15 à 49 ans est de 4,7%.

Le directeur technique et chef de département à l’Institut National des Statistiques (INS), Dr Nouh Coulibaly a indiqué que l’enquête révèle une féminisation “très forte” du VIH/SIDA. Avec un taux de prévalence chez les femmes de 6,4% contre 2,9% chez les hommes. « Les résultats de l’enquête montrent également que le niveau d’infection du SIDA est beaucoup plus élevé en milieu urbain (5,4%) qu’en zone rurale. Et parmi les femmes, celles des ménages les plus riches ont la prévalence la plus élevée : 8,8% », a-t-il affirmé. Docteur Coulibaly a fait remarquer que les résultats de l’enquête montrent également qu’il y a un manque de connaissance des moyens les plus importants pour éviter le virus. Deux femmes sur cinq et un homme sur quatre ne savent pas que le préservatif est un moyen de prévention du VIH.

L’enquête a démontré que 90% de la population ivoirienne âgée de 15-49 ans a déclaré “n’avoir jamais effectué le test du VIH”. Et donc ne connaît pas son statut sérologique. La ministre de la lutte contre le SIDA, Dr Christine Adjobi affirmé que la Côte d’Ivoire est le premier pays d’Afrique francophone à avoir réalisé ce type d’enquête. Qui a coûté à son ministre plus de 400 millions FCFA. « … La séroprévalence est extrêmement importante. Nous sommes dans une situation d’épidémie généralisée. Et la Côte d’Ivoire reste le pays à fort taux de prévalence du VIH. Nous devons faire en sorte que d’ici 2010 le taux de prévalence national chute de 4,7% à 3,5% », a espéré Dr Christine Nebout.

Annonçant qu’elle a instruit son département pour qu’il ait une seconde enquête. Il est bon de noter que l’enquête a été basée sur un échantillon représentatif de 5772 femmes et de 5148 hommes âgés de 15 à 49 ans. Et l’enquête a été menée sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Les représentants de l’ONU SIDA-CI et macro International ont souhaité que la tendance soit intéressée en Côte d’Ivoire. Quant au président du CES, Laurent Dona Fologo, il a déploré que la prévalence soit élevée en terre ivoirienne. Le taux de prévalence au Burkina Faso est de 1,8% ; au Ghana 2,2%; Mali 1,8% ; Sénégal 0,7%, au Rwanda 3% et à Lesotho 23,5%.

Anzoumana Cissé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !