Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Amélioration des prestations sanitaires : Un centre sous régional ouvert à Abidjan - 27/04/2007 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un outil pour la promotion de l’excellence dans le domaine sanitaire. Le centre de la Recherche et d’Evaluation en santé et d’Accréditation (CRESAC) est fonctionnel depuis le mercredi 24 avril 2007, date de son inauguration par le président Laurent Gbagbo. Le chef de l’état s’est réjoui de l’avènement de ce centre, qui a-t-il déclaré, mettra fin à l’approximatif et au nom respect des normes de qualité dans les hôpitaux. En plus d’être un outil de développement durable, le CRESAC, a estimé Laurent Gbagbo est un outil d’intégration africaine.

Car émanent de la volonté de cinq universités africains : le Sénégal, le Bénin, le Gabon, le Cameroun et la Côte d’Ivoire. «L’Etat ivoirien a déboursé 600 millions FCFA pour le siège provisoire (le siège définitif sera construit à Yamoussoukro) et 263 millions FCFA pour son équipement, soit 853 millions FCFA. Nous envisageons octroyer une allocution, pour son fonctionnement permanent », a-t-il annoncé. Pour le ministre de la Santé et de l’Hygiène Allah Kouadio Remi, le CRESAC apparaît comme une heureuse opportunité et un facteur de développement et de réduction de la pauvreté. « Ce centre à vocation régionale, est également un outil d’intégration, d’échanges et de mutualisation, qui sera, sans nul doute, bénéfique pour l’ensemble du système de santé africain », a indiqué le ministre de la Santé.

Expliquant les missions dévolues à l’institution sous régionale, Pr. Sess Daniel, président du comité de suivi a mis l’accent sur la promotion de la qualité des soins, la promotion de l’excellence dans les hôpitaux et l’évaluation des prestations sanitaires. «Le centre aura un rôle préventif dans la gestion des risques sanitaires. Ce qui contribuera énormément à l’amélioration de la santé de nos populations », a indiqué le président du comité de suivi. Venu pour l’inauguration du nouveau laboratoire, le Pr. Charles Gombé, président de l’Agence des universitaires francophones (AUF) a félicité les cinq universités pour la sélection de leur projet sur les 187 dossiers postulants.

La création du CRESAC, a-t-il affirmé s’inscrit dans le cadre du développement durable souhaité par l’AUF et doit faire la fierté de l’Afrique. Car il répondra aux exigences internationales en matière de qualité et d’évaluation des services fournis dans les hôpitaux.

D. Maïmouna

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !