Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Elaboration du plan national de développement sanitaire (2008 – 2012) : Seulement 6% du budget alloué à la santé - 10/05/2007 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

6 %. C’est la part du budget national alloué au département de la santé en Côte d’Ivoire. Elle est jugée insuffisante. Car l’organisation mondiale de la santé (OMS), recommande que les Etats africains doivent atteindre au moins 15 % de budget national alloué à la santé. Un effort supplémentaire, (vu les priorités multiples en cette période de crise) doit être fait pour ce « secteur vital ». C’est le plaidoyer fait par le représentant résident de l’OMS en Côte d’Ivoire, Dr. Komkan Siamevi, lors du lancement du processus d’élaboration du nouveau plan national de développement sanitaire (PNDS – 2008 – 2012), le lundi 7 mai dernier au palais de la culture d’Abidjan.

Ce PNDS, a-t-il relevé sera conçu sur des bases réalistes. Mais qu’il sera futuriste en prenant en compte les objectifs du millénaire par le développement (OMD), les maladies émergentes. «(…) les priorités seront axées sur les récurrentes crises, sur les services de santé dont la réhabilitation, le rééquipement, la dotation en personnel, en médicaments, le redéploiement du personnel de santé me paraissent les besoins urgents en cette période post-crise», a expliqué le représentant de l’OMS. Il a précisé que ce nouveau Plan de développement sanitaire devra viser entre autres, une couverture sanitaire nationale la plus élevée possible, et une plus grande accessibilité géographique et financière aux soins et l’amélioration de la santé des populations.

Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique Dr Allah Kouadio Remi pour sa part, a signifié que le PNDS est un document politique et de stratégie. Et la Côte d’Ivoire, a-t-il affirmé n’est à son premier PNDS. «Nous ne portons pas de rien. Plusieurs axes stratégiques du PNDS 1996 – 2005 demeurent d’actualité. Il s’agira dans bien des cas d’actualiser et d’approfondir l’analyse de la situation et de prendre en compte les défis nouveaux », a recommandé le premier responsable du département sanitaire ivoirien. Le ministre Allah Kouadio a signifié qu’il n’attendra pas la fin du processus de planification pour apporter une réponse urgente aux problèmes de l’heure. Entre autres, la réorganisation des urgences dans les quartiers d’Abidjan et les hôpitaux de grandes villes du pays. Le redéploiement des personnels de santé sur toute l’étendue du pays. S’ajoute l’ouverture de l’INFAS de Bouaké. En tout cas, le PNDS 2008-2012 a pour objectif d’améliorer l’état de santé des populations ivoiriennes.

Anzoumana Cissé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !