Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Suivie et évaluation sanitaire : Allah Kouadio Remi “La qualité des prestations laisse à désirer dans nos centres ” - 13/07/2007 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La démarche, qualité est en marge dans le système sanitaire ivoirien. Le Centre Régional d’Evaluation en Santé et d’Accréditation (CRSAC), à qui l’Etat ivoirien et quatre autres pays de la sous région ont confié cette mission, vient de mettre sur pied une structure ivoirienne spécialisée en la matière. Il s’agit de l’Unité d’Evaluation en Santé et d’Assurance Qualité section Côte d’Ivoire (UESAQ-CI). Le bureau exécutif de la nouvelle structure a été officiellement investi le mardi 10 juillet, à Treichville, par le ministre de la santé, Dr. Allah Kouadio Remi. Tout en se félicitant de l’avènement de ce centre, le Dr. Allah Kouadio n’a pas manqué d’exprimer les espoirs et les attentes du gouvernement. Il s’agit a –t-il indiqué, d’inculquer la culture de qualité chez les agents de santé. « La qualité reste à désirer dans nos établissements.

A l’heure de la globalisation, il est très important de promouvoir le management de santé. C’est un droit pour la population d’avoir des soins de qualité » a-t-il déclaré. Tout en souhaitant que l’UESAQ soit un centre de référence national. Le ministre Allah a invité le nouveau bureau à adopter une démarche pragmatique en identifiant les priorités, de sorte à avoir une lisibilité durant les années à venir. Chargé de traduire ces attentes en réalité, Le Pr. Djessou Prosper président de l’UESAQ, a rassuré le ministre de la santé. « L’objectif principal de l’UESAQ est de promouvoir la culture de la qualité au sein des établissements sanitaires de Côte d’Ivoire. A cet effet, notre mission principale est la formation en qualité des agents sanitaires sur toute l’étendu du territoire », a-t-il soutenu. Le but final de toute cette sensibilisation selon le Pr. Djessou, étant de satisfaire les besoins des patients et de répondre à leur exigence minimale.

D. Maimouna

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !