Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Maladies non transmissibles : 2 personnes sur 3 courent le risque - 09/05/2006 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Elles ne sont pas dues à un virus, ni à une bactérie, ni à un champignon. Toutefois, elles sévissent et causent la mort. Il s’agit, entre autres, du diabète, du cancer, des maladies métaboliques et même des maladies mentales. On les appelle maladies non transmissibles.

Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique, à travers la coordination STEPS (approche par étapes), a ouvert, lundi, un atelier sur la prévalence des risques à l’Hôtel Novotel.
Le directeur coordonnateur, Dr Doua Kouamelan, directeur coordonnateur du Programme STEPS, constate que la maladie est une réalité en Côte d’Ivoire. Selon lui, “ 2 personnes sur 3 âgées de 15 à 44 ans, courent un risque élevé de maladies transmissibles dans les 5 années qui arrivent, dans la région des lagunes ”. Une étude a été menée dans cette région, comprenant les Départements de Grand-Lahou, Jacqueville, Dabou, Alépé, Abidjan et Bingerville, du 10 septembre au 7 octobre 2005, soit un mois. Elle a bénéficié de l’appui de l’OMS. Entre autres facteurs de risques, l’étude montre du doigt le tabac, l’alcool et une alimentation peu équilibrée.

Le coordonnateur, qui reconnaît l’urgence des actions à mener pour éviter à la population d’être décimée, a associé à cet atelier des opérateurs économiques, les ministères techniques et les associations de consommateurs, pour ensemble arriver à un changement de comportement. Parce que “si rien n’est fait maintenant, nous allons nous retrouver à l’institut de cardiologie ou dans les centres de diabétologie”. Un plan d’attaque sur cinq ans est annoncé. Il s’agit de faire en sorte “qu’il y ait moins d’obésité, moins de fumeurs, moins de consommateurs d’alcool, moins de sédentarité”. En dehors d’un changement de comportement, le programme STEPS interpelle le secteur agro industriel, qu’il invite à améliorer l’alimentation. Le coordonnateur propose qu’en lieu et place de l’huile de consommation habituelle, dite “ huile saturée ” qui fait “ monter le cholestérol dans le sang ”, un effort soit fait pour offrir comme alternative l’huile de soja. Dans tous les cas, des actions sont prévues. De sorte que, outre une sensibilisation, le programme STEPS compte engager des actions au niveau du système de santé, liées à la prévention primaire et secondaire. Ainsi, des agents de santé vont être formés “à identifier les facteurs de risques sur les patients qui se présentent dans un centre de santé”.

Marcelline Gneproust

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !