Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Amélioration de la prise en charge des PVVIH : les partenaires élaborent une stratégie de communication - 04/07/2006 - Le patriote - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Elaborer une stratégie de communication en matière de prise en charge des personnes vivant avec le VIH/SIDA PVVIH. Identifier et hiérarchiser les domaines d’intervention et problèmes prioritaires à résoudre. Tels sont entre autres, les objectifs de l’atelier d’élaboration de la stratégie de communication pour le changement de comportement en matière de prise en charge des PVVIH en Côte d’Ivoire. Qui se tient depuis hier, lundi 3 juillet, au siège de l’Association Ivoirienne pour le Bien-être Familial (AIBEF) à Treichville (Abidjan).

Cette rencontre qui s’étend jusqu’au samedi 8 juillet 2006 regroupe les PVVIH, les ONG de lutte contre la pandémie, le Fonds mondial, PEPFAR. Le chef de service de prise en charge thérapeutique au Programme national de prise en charge médical (PNPEC) des PVVIH, au ministère de la santé et de l’hygiène publique, docteur Memain Yenou Hélène, a indiqué que sans communication « rien ne peut se faire ». Et qu’à travers cette stratégie de communication qui sera mise en place toutes les populations, les acteurs de la lutte contre le fléau et les prestataires de soins seront informés sur ce qui est fait à tous les niveaux de la lutte contre le SIDA. Car a-t-elle affirmé, la prise en charge est globale, intégrée, multidisciplinaire et intersectorielle.
Dr Memain a profité de cette occasion pour se prononcer sur le taux de prévalence du VIH/SIDA en Côte d’Ivoire, qui a chuté de 10 à 4,7 %. Selon elle, il n’y a pas eu grand changement. Parce que le taux de prévalence au niveau des femmes est toujours de 6,9 %. « Ce qui veut dire qu’il y a beaucoup de travail à faire. Si la communication est vraiment mise en place, cela va aider la prévention, la sensibilisation et la prise en charge », a-t-elle précisé. La représentante du ministre de la Lutte contre le SIDA, Dr Evlyne Ahimon, a pour sa part signifié que cet atelier entre dans le cadre des objectifs du plan national stratégique 2006-2010 pour la lutte contre le SIDA. Lequel plan vise l’accélération des soins des PVVIH. Il est bon de retenir que cet atelier a bénéficié de l’appui du Plan d’urgence américain (PEPFAR) et le soutien technique du centre des programmes de communication de l’université Johns Hopkins (JHC/CCP).

Anzoumana Cissé

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !