Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Les médecins s’initient à l’usage d’un équipement de pointe - 05/07/2006 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un atelier sur la cytométrie de flux, (un équipement de pointe qui permet l’analyse de nombreux constituants cellulaires à plusieurs milliers d’objets par seconde), se tient depuis lundi à l’institut pasteur à Adiopodoumé. Cette formation qui durera cinq jours, sera faite d’enseignements théoriques et pratiques. Elle est ouverte à une vingtaine de scientifiques, médecins, pharmaciens, biologistes, ingénieurs, chercheurs, et techniciens impliqués dans les sciences de la vie.

Au cours de cet atelier, les formateurs Dr Aoussi Serges, responsable du département technique et technologique et Dr Yapo-Crezoit, responsable du laboratoire de diagnostic et de recherche des maladies immunitaires qui ont été formés à l’Institut pasteur de Paris, vont essayer de transmettre aux participants, des notions qui ne sont pas souvent appliquées dans le contexte ivoirien, afin d’élargir leurs connaissances en la matière. La qualité de cette technologie, c’est sa rapidité. Selon Dr Aoussi, les cytomètres moyens peuvent lire 5000 cellules à la seconde. Certains vont jusqu’à 30.000 cellules. “ Dans un labo, c’est important. Cela permet de gagner du temps, en plus de la fiabilité ”. Tous les cancers peuvent également être mis à nu par cet appareil.
Dr Yapo-Crezo a précisé que l’appareil existe depuis 30 ans, et jusque-là, toutes ses applications ne sont pas connues. Les Africains en particulier s’étaient limités au seul cadre de recherche du VIH. “ Cette formation va permettre à tous les chercheurs de parler le même langage, en dehors du CDA4 qui est un examen de routine…C’est vraiment s’ouvrir un vaste champ d’investigation que d’acquérir les bases théoriques et pratiques de cet instrument”.

La Côte d’Ivoire a, selon le professeur Mireille Dosso, Directrice de l’Institut Pasteur acquit des cytomètres (cinq au total) dans le cadre du Fonds mondial Sida. Ils peuvent être utilisés dans plusieurs domaines. L’atelier, initié par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, est un cours d’initiation à cette technologie. Il s’adresse aux nationaux. L’année prochaine, une formation internationale sera ouverte aux chercheurs et aux médecins de la sous-région.

Marie Adèle DJIDJE

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !