Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Institut Pasteur : À la recherche d’un sérum antivenimeux made in Côte d’Ivoire - 18/07/2006 - Fraternité matin - Côte d'IvoireEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dr Allali Bernard est depuis juillet 2005 le responsable du laboratoire de recherche en entomologie médicale, et en herpétologie de l'institut Pasteur. L'entomologie médicale s'occupe de tout ce qui est agent vecteur des maladies. C'est l'un des derniers laboratoires créés par la direction de l'institut. La partie entomo va s'occuper des recherches sur les maladies à vecteur telles que le paludisme, la fièvre jaune etc. Tandis que l'herpétologie se chargera de tout ce qui concerne les serpents : le venin, et l'envenimation. C'est un laboratoire " ambitieux " qui veut faire de grandes choses dans le domaine de la recherche médicale, selon son premier responsable.

Il a fait une formation en entomologie médicale à l'institut Pasteur de Paris. Au niveau de l'herpétologie, l'institut continue à faire la collection des serpents, et à recevoir les gens dans le cadre de la formation au secourisme ; surtout la conduite à tenir en cas de morsure de serpent. " Nous leur expliquons quels sont les différents types de serpents que l'on rencontre en Côte d'Ivoire et nous leur disons qu'en général tous les cas de morsures n'entraînent pas une envenimation ".

Selon Dr Allali, sur cent serpents, une quinzaine seulement est venimeuse. On les reconnaît de façon anatomique, mais il faut être un spécialiste pour être précis. Cependant, si après qu'une personne a été mordue par un serpent, on arrive à le capturer, ou à faire une bonne description du reptile, on peut déjà le classer comme étant du domaine des serpents venimeux ou non. Cette classification est aussi fonction de la réaction de la victime d'une morsure.

" Si la personne transpire abondamment, si elle respire difficilement, si au niveau du point de morsure, une sorte de coagulation de sang se présente, nous avons affaire à un serpent venimeux. Mais si la personne se porte bien une heure où deux après la morsure, il n'y a pas de problème. " Dans ce cas là la victime a tout juste été effrayée du fait de ce qui lui est arrivé. On peut constater certains signes. Notamment une petite montée de tension, mais quand on fait l'examen clinique on se rend compte qu'il n'y a rien.

La peur du serpent est telle que les gens ont une réaction un peu psychologique dès qu'ils ont été mordus. Un tableau dans le bureau du docteur montre les différents types de serpents en fonction de la position des crochets venimeux.

Les serpents du groupe A, au nombre desquels figure la couleuvre, ne présentent pas de crochets venimeux, tandis que dans le groupe B les crochets en position d'attaque sont représentés en noirs sur d'autres espèces de serpents. L'un des plus dangereux est la vipère. " Quand ce type de serpent ouvre la bouche, il attaque tout de suite. En général ses morsures sont dangereuses ". On retrouve le plus souvent les serpents venimeux et particulièrement la vipère à l'Ouest et au centre-ouest. Ils sont plus dangereux en saison sèche. La chaleur les rend nerveux et très violents.

Marie Adèle DJIDJE

Lire l'article original

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !