Santé tropicale en Côte d'Ivoire - Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Santé tropicale en Côte d'Ivoire > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme en Côte d'Ivoire : Un laboratoire lance un médicament - 30/10/2007 - Notre Voie - Côte d'Ivoire

Le laboratoire Kuming phamaceutical corporation (KPC) d'origine chinoise a lancé le mercredi 24 octobre dernier dans la salle de fête de l'hôtel ivoire de Cocody son produit Arco. Arco est une combinaison thérapeutique à base d'artémisinine et de naphotoquine . Il a une efficacité et une tolérance élevées ,une action rapide et régulière dans le traitement Mais il est efficace contre les paludismes résistants selon la directrice de la société internationale médicale (SIMED),Mme Irma Colombe Yacé , l'entreprise représentante du laboratoire KPC en Côte d'Ivoire. Ce produit est développé par academy de science médical militaire(AMMS) de la chine , qui a développé une série d'antimalariques remarquables, tels que co-artem, lumefantrine et Naphthoquine phosphate.

Lire l'article


Lutte contre la méningite : 5000 enfants vaccinés gratuitement - 03/10/2007 - Notre Voie - Côte d'Ivoire

Le Rotary club Abidjan-Adjamé a eu le nez creux, selon M. Gnamgbé, directeur de la santé communautaire, en organisant hier et aujourd’hui, des journées de vaccination gratuites contre la méningite destinées à 5000 enfants d’Adjamé, une commune dont “les enjeux de santé et d’hygiène publiques sont grands”. En effet, au plan national, a-t-il révélé, la Côte d’Ivoire qui se trouve dans la ceinture de la méningite, qui part du Sénégal à l’Ouest, à l’Ethiopie à l’Etat, a enregistré en 2006, 724 cas de méningite avec 122 décès. A la date du 23 septembre 2007, le pays compte déjà 676 cas dont 160 décès. “La méningite est donc une maladie grave qui cause énormément de décès, quand les patients qui s’en sortent présentent généralement de graves séquelles telles que la perte de l’ouïe, des lésions au cerveau”, a-t-il fait remarquer.

Lire l'article


Déclaration du SYNACASS-CI : Les médecins se mettent à la disposition de la population - 26/09/2007 - Notre Voie - Côte d'Ivoire

Depuis la suspension de cette malheureuse grève, le Syndicat national des cadres supérieurs de la santé de Côte d'Ivoire (SYNACASS-CI) est l'objet d'attaques tendant à le discréditer voire le diaboliser. Face à ces agissements, les médecins, pharmaciens, chirurgiens dentistes et vétérinaires, membres du SYNACASS-CI, prennent l'opinion publique nationale et internationale à témoin. Malgré leur misérable salaire de base, les cadres supérieurs de la santé se sont de tout temps rendu disponibles et proches de la population. Nous avons souvent au risque de notre propre vie pris en charge gratuitement les populations victimes d'évènements douloureux dans notre pays : - Décembre 1999 : prise en charge des victimes du premier coup d'Etat de l'histoire de notre pays, - Octobre 2000 : prise en charge des victimes des manifestations consécutives à la proclamation des résultats des élections présidentielles, - Septembre 2002 : prise en charge des blessés de guerre et des victimes de la guerre par la mise en place d'une cellule pyscho-médicale à l'INSP d'Adjamé et ce sur les fonds propres du SYNACASS-CI, - Novembre 2004 : prise en charge des victimes des événements de novembre, - Septembre 2006 : prise en charge des victimes des déchets toxiques…

Lire l'article


Lancement ce jour d’une enquête de dépistage des maladies non transmissibles - 17/09/2007 - Fraternité matin - Côte d'Ivoire

Cardiopathies, accidents vasculaires cérébraux, cancer, diabète et maladies respiratoires chroniques. Ces Maladies non transmissibles (MNT), à l’opposé des maladies transmissibles, tuent en silence les populations béninoises. 80% des décès causés par ces maladies se produisent dans les pays en voie de développement. Au cours d’une conférence de presse organisée par le Programme national de lutte contre les maladies non transmissibles (PNLMNT) le vendredi dernier, l’on apprend que face à cette menace, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a adopté une approche standard de dépistage pour la surveillance et la prévention des Mnt. Elle consiste en une enquête qui se déroulera du 17 septembre au 17 octobre 2007 dans la ville de Cotonou.

Lire l'article


Lutte contre la dracunculose en Afrique francophone : Le processus d`éradication examiné à Abidjan - 08/09/2007 - Le nouveau réveil - Côte d'Ivoire

La réunion des coordinateurs des programmes nationaux d'éradication de la dracunculose des pays d'endémie francophones a été ouverte le jeudi dernier à Versus Bank au Plateau en présence du ministre de la Santé et de l'hygiène publique, Dr Allah Kouadio Rémi. Les représentants du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Niger et du Togo, à travers cette réunion, entendent contribuer à accélérer le processus d'éradication de cette maladie. Dr Allah Kouadio a indiqué à l'ouverture de la rencontre que la Côte d'Ivoire a, depuis son accession à l'indépendance, fait de la lutte contre les maladies transmissibles et endémiques, une priorité. "(…) La Côte d'Ivoire est aujourd'hui à zéro.

Lire l'article


Paralysie des CHU et hôpitaux - Les médecins haussent le ton : La grève maintenue jusqu`à satisfaction totale de leurs revendications - 12/09/2007 - Le nouveau réveil - Côte d'Ivoire

Suite à l`appel pressant que le gouvernement a lancé le dimanche dernier à l`endroit des médecins, pharmaciens, vétérinaires, en somme aux cadres supérieurs de la santé, le SYNACASS-CI, le Syndicat national des cadres supérieurs de la santé, a décidé de tenir hier mardi à l`INSP d`Adjamé une assemblée générale. La grande salle de conférence de cet institut a ainsi été prise d`assaut hier par les médecins pharmaciens, cadres supérieurs de la santé. A la quasi unanimité des membres du SYNACASS-CI, l`assemblée générale a décidé " de la poursuite de la grève sans service minimum jusqu`à satisfaction totale des revendications ". Ainsi donc, le SYNACASS-CI a décidé de façon unanime de hausser le ton face à ce que les médecins considèrent comme " un mépris du gouvernement ".

Lire l'article


Grève des médecins : L’Hôpital général de Yamoussoukro ; Plus d’hospitalisation, les malades chassés - 07/09/2007 - Le patriote - Côte d'Ivoire

La grève des médecins continue de faire des victimes et de nombreux décès à l’hôpital général de Yamoussoukro. Mais, cette situation ne préoccupe guère le chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, qui, depuis une semaine, séjourne dans la capitale politique et au palais de Félix Houphouët-Boigny, qu’il accusait de voleur depuis l’opposition. Laurent Gbagbo, saisi de la situation de débrayage des médecins, se moque de la population ivoirienne et passe le clair de son temps plaisir à entretenir les populations et journalistes sur les travaux du transfert de la capitale politique.

Lire l'article


Grève des médecins dentistes et pharmaciens : Le ministre de la Santé dénonce le caractère illégal - 07/09/2007 - Le front - Côte d'Ivoire

Suite à la grève illimitée, déclenchée par le syndicat national des cadres supérieurs de la santé de Côte d'Ivoire (Synacass-ci), depuis le mardi 04 septembre, le ministre de la santé et de l'hygiène publique, Dr Allah Kouadio Remi a animé un point de presse, hier. Dans un premier temps, Dr Allah Kouadio Remi a dénoncé le caractère illégal de la grève. "Le délai minimum de 6 jours précédant le début de la grève n'a pas été respecté et en plus, il n'y a pas eu de préavis", dira le ministre de la santé et de l'hygiène publique. Qui va plus loin, pour dire qu'au nom du serment d'Hippocrate qu'ils ont prêté avant leur prise de fonction, les médecins dentistes et pharmaciens doivent obligatoirement en cas de grève observer le service minimum.

Lire l'article


Journée africaine de la médecine : Les tradipraticiens interpellés - 05/09/2007 - Notre Voie - Côte d'Ivoire

Les tradipraticiens ont été invités vendredi dernier, à l'institut national de la santé publique (INSP), à se soumettre à une démarche scientifique, à l'occasion de la journée africaine de la médecine traditionnelle qui a eu pour thème : “Recherche et développement de la médecine traditionnelle dans la région africaine de l'OMS”. “C'est pour œuvrer à une véritable culture scientifique chez les tradipraticiens que l'OMS a choisi ce thème”, a révélé Dr Bilé, directeur coordonnateur du programme national de promotion de la médecine traditionnelle (PNPMT). Pour lui, la médecine traditionnelle permet à des milliers de personnes de se soigner et de mieux se porter. C'est pourquoi, en se référant au thème de la journée, Dr. Bilé affirme que “la collaboration entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne nécessite que les médicaments traditionnels améliorés offrent des conditions de sécurité sanitaire bien clarifiées.

Lire l'article


Revendications salariales : Les infirmiers, sages-femmes…, menacent - 03/09/2007 - Le patriote - Côte d'Ivoire

Une nouvelle crise à l’horizon. Le monde sanitaire ivoirien n’est pas totalement sorti de la zone de turbulence. A peine un consensus trouvé avec les cadres supérieurs de la santé, que le gouvernement doit faire face à de nouvelles menaces. Cette fois-ci, venant du côté des infirmiers, sages femmes, techniciens supérieurs et ingénieurs de santé, aides soignants, agents des services hospitaliers et des gestionnaires en pharmacie. Formant un collectif, ils ont déposé ce matin même sur la table du ministre de la santé un préavis d’arrête de travail pour une durée de 7 jours renouvelables à compter du mardi 11 septembre 2007. Bien avant, le collectif a tenu le week-end une assemblée générale à l’institut national de formation des agents de santé (INFAS), à Treichville.

Lire l'article


Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Côte d''IvoireSanté tropicale en Côte d'Ivoire
Le guide de la médecine et de la santé en Côte d'Ivoire


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !